Société

Somalie: le HCR applaudit la politique de la porte ouverte en matière de réfugiés en Somalie

Somalie: le HCR applaudit la politique de la porte ouverte en matière de réfugiés en Somalie

Trois décennies de violence ont laissé 2,9 millions de citoyens somaliens déplacés à l’intérieur du pays, mais le pays abrite également 25 000 réfugiés, dont 6 800 Yéménites et plus de 700 Syriens.

Faith Kasina de l’agence des Nations Unies pour les réfugiés, le HCR, a salué la politique de porte ouverte de la Somalie pour les réfugiés, qui leur permet de se déplacer librement et de travailler, en utilisant leurs compétences sans avoir besoin d’un permis.

«La Somalie a eu ses propres défis au fil des ans, mais nous devons applaudir ce pays et ce gouvernement car ils ont maintenu une politique de porte ouverte pour les réfugiés au cours des 30 dernières années malgré les défis auxquels ils ont été confrontés», a déclaré Kasina. «Nous savons que les réfugiés peuvent désormais vivre parmi les communautés locales dans les zones urbaines et qu’ils peuvent également se déplacer librement dans le pays, Ifrah Salah Abdalla fait partie des millions de Yéménites qui ont été déplacés de chez eux à la suite de la guerre entre les Houthis et le gouvernement soutenu par l’Arabie saoudite. Elle est arrivée à Mogadiscio il y a six ans et équilibre son temps en tant qu’étudiante en informatique et caissière à temps partiel pour subvenir aux besoins de sa famille.

Elle a dit que lorsqu’elle est arrivée en Somalie, elle n’a pas rencontré beaucoup de défis parce que les citoyens somaliens se sont tenus aux côtés des Yéménites et les ont accueillis ouvertement, jeunes et moins jeunes, avec l’aide du HCR, elle a ajouté que les agences gouvernementales compétentes pour les réfugiés avaient été très favorables aux initiatives commerciales, telles que l’ouverture de restaurants et de cliniques de manière égale aux réfugiés et aux habitants.

  Banque mondiale : les taux d'extrême pauvreté sont les plus élevés en Afrique

Ishak Abdullahi Elmi a vécu en Syrie en tant que réfugié somalien de 1996 à 2000. Il fait maintenant partie des candidats en lice pour un siège de député fédéral lors des prochaines élections somaliennes.

Il a déclaré qu’il pensait que les réfugiés de Syrie en particulier devraient être les bienvenus dans son pays.

 

 

 

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top