Société

Des scientifiques sud-africains surveillent une nouvelle variante du coronavirus

Des scientifiques sud-africains surveillent une nouvelle variante du coronavirus

Des scientifiques sud-africains ont détecté une nouvelle variante de coronavirus avec de multiples mutations mais n’ont pas encore établi s’il est plus contagieux ou capable de surmonter l’immunité fournie par les vaccins ou une infection antérieure, a déclaré l’Institut national des maladies transmissibles (NICD).

La variante, connue sous le nom de C.1.2, a été signalée la semaine dernière par la plate-forme de recherche et d’innovation et de séquençage du KwaZulu-Natal dans une étude de préimpression qui n’a pas encore été évaluée par des pairs. Les scientifiques du NICD ont déclaré lundi que le C.1.2 n’était « présent qu’à des niveaux très faibles » et qu’il était trop tôt pour prédire comment il pourrait évoluer, alors que la majorité des cas de coronavirus en Afrique du Sud sont actuellement causés par la variante Delta – détectée pour la première fois en Inde – C.1.2 a attiré l’attention des scientifiques car sa mutation est presque deux fois plus rapide que celle observée dans d’autres variantes mondiales.

Sa fréquence reste cependant relativement faible et il a jusqu’à présent été détecté dans moins de 3 % des génomes séquencés depuis sa première détection en mai – bien que cela soit passé de 0,2 % à 2 % le mois dernier, « A ce stade, nous n’avons pas de données expérimentales pour confirmer comment il réagit en termes de sensibilité aux anticorps », a déclaré Penny Moore, chercheuse au NICD, lors d’un point de presse virtuel, « [Mais] nous sommes convaincus que les vaccins en cours de déploiement en Afrique du Sud continueront de nous protéger contre les maladies graves et la mort », a-t-elle ajouté.

  Pourquoi le Wi-Fi doit-il passer à une nouvelle fréquence ?

Jusqu’à présent, C.1.2 a été détecté dans les neuf provinces d’Afrique du Sud, ainsi que dans d’autres parties du monde, notamment en Chine, à Maurice, en Nouvelle-Zélande et au Royaume-Uni, l’Afrique du Sud est le pays le plus durement touché du continent avec plus de 2,7 millions de cas de COVID-19 signalés à ce jour, dont au moins 81 830 ont été mortels, la variante bêta a entraîné une deuxième vague d’infections en décembre et janvier, et le pays est maintenant aux prises avec une troisième vague persistante dominée par Delta qui devrait se chevaucher avec une quatrième imminente.

 

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top