Société

L’Union africaine et l’EDCTP signent un protocole d’accord pour promouvoir un nouveau paradigme en matière de santé

L'Union africaine et l'EDCTP signent un protocole d'accord pour promouvoir un nouveau paradigme en matière de santé

L’Union africaine (UA), à travers les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (CDC Afrique), et le Partenariat pour les essais cliniques entre l’Europe et les pays en développement (EDCTP) ont signé un protocole d’accord visant à établir un cadre pour servir de base solide de coopération dans leurs objectifs communs de promotion d’un nouveau paradigme de la santé.

À travers le protocole d’accord, le CDC Afrique et l’EDCTP expriment leur engagement à unir leurs efforts et à maintenir une relation étroite et continue pour la réalisation de leurs objectifs communs. La portée du protocole d’accord est définie à travers les thèmes suivants : maladies infectieuses émergentes et ré-émergentes, renseignement épidémique et renforcement des capacités pour la préparation et la riposte aux flambées. Le protocole d’accord couvre également la mise en œuvre et la recherche en santé publique, l’approche «Une seule santé» et la gestion des données. L’UA et l’EDCTP coopéreront pour mettre en œuvre un programme de travail pour l’exécution d’activités au sein de ces thèmes.

« La pandémie de COVID‐19 représente un défi sans précédent pour les systèmes de santé, l’économie et la société à travers l’Afrique. Le partenariat entre Africa CDC et l’EDCTP permettra aux États membres de l’Union africaine de se reconstruire mieux et plus fort après la pandémie. Cela rapprochera les États membres de systèmes de santé solides et résilients capables de prévenir, détecter et répondre efficacement aux menaces de maladies infectieuses, où et quand elles peuvent survenir sur le continent. » Dr John Nkengasong, directeur du CDC Afrique.

  L'effondrement du système de santé en Algérie coïncide avec l'effondrement du système politique

Le CDC Afrique et l’EDCTP travaillent déjà en équipe pour lutter contre les maladies et les épidémies sur le continent africain depuis près de 5 ans. Nous avons étroitement collaboré à un niveau stratégique ainsi qu’à l’organisation d’activités concrètes pour accélérer le développement clinique et renforcer l’infrastructure de recherche en santé. Le protocole d’accord fournit une base solide pour renforcer davantage cette relation et repousser les limites de l’amélioration de la santé mondiale. J’attends avec impatience cette collaboration renouvelée et la mise en place des bonnes politiques et infrastructures.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top