Société

Un flic sud-africain a tué six personnes pour des indemnités d’assurance

Un flic sud-africain a tué six personnes pour des indemnités d'assurance

Une policière a travaillé avec un tueur à gages pour assassiner son petit ami et cinq proches dans le cadre d’un programme à glacer le sang pour empocher des réclamations d’assurance, a statué un tribunal sud-africain, des détails horribles révélés lors du procès de Rosemary Ndlovu, 46 ans, ont captivé même une nation engourdie par son taux de meurtres stupéfiant, elle a systématiquement souscrit des proches à une assurance vie et obsèques, puis a organisé les meurtres de son cousin, de sa sœur, de son petit ami, de sa nièce, de son neveu et d’un autre parent entre 2012 et 2017, a constaté le tribunal.

« Ndlovu a perpétré ces crimes car il y avait des schémas et des faits similaires concernant la mort de tous les défunts », a déclaré le parquet national, Ndlovu a encaissé environ 1,4 million de rands (95 000 $, 81 000 euros) grâce à ses actes sanglants, et a été arrêtée avant qu’elle ne puisse mener à terme des complots contre sa mère et un autre frère, ont-ils déclaré, avec une planification effrayante, Ndlovu a principalement embauché des tueurs à gages pour tendre une embuscade à ses victimes et les abattre ou les matraquer à mort, a constaté le tribunal, mais elle a personnellement pris soin de sa sœur, empoisonnant son thé puis l’étranglant quand cela ne fonctionnait pas.

« L’accusé était soit la dernière personne à les voir vivants, soit la première à remarquer leur disparition », a déclaré l’avocate de l’État Riana Williams.

« Elle s’est désignée comme bénéficiaire afin de tirer profit des couvertures vie et obsèques », a-t-elle ajouté, Ndlovu avait nié avec véhémence tout acte répréhensible tout au long du procès, elle a été prise en flagrant délit en 2018, lorsqu’un de ses tueurs à gages a prévenu la police après avoir élaboré un plan pour incendier la maison d’une autre sœur, la femme et ses cinq enfants auraient été carbonisés à mort dans leur sommeil.

  18 personnes ont été tuées lors d'une attaque de «Boko Haram» dans le nord-est du Nigéria
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top