Société

L’assistant hospitalier robot COVID-19 de l’Egypte pourrait bien sauver des vies

L'assistant hospitalier robot COVID-19 de l'Egypte pourrait bien sauver des vies

Alors que l’Égypte est confrontée à une nouvelle vague de coronavirus, l’ingénieur en mécatronique Mahmoud el-Koumi effectue actuellement des essais sur un prototype autofinancé d’un robot télécommandé pour aider les médecins à effectuer des tests sur des patients suspectés de Covid-19, cette décision vise à limiter l’exposition humaine aux porteurs de maladies, dans un hôpital privé de la ville égyptienne de Tanta dans le delta du Nil, l’ingénieur accompli explique les premières étapes du processus d’essai, « Avant de commencer sa mission, le robot reçoit une formation pour améliorer son IA. La formation est effectuée par un médecin spécialiste, l’IA dans cette formation agit comme un médecin humain ».

Le robot appelé Cira-03 arbore un visage et une tête d’apparence humaine pour mettre les patients à l’aise et peut effectuer un éventail de procédures médicales – y compris prendre des tests sanguins et des températures, effectuer des échocardiogrammes et des radiographies, et afficher les résultats aux patients sur un écran attaché à sa poitrine.

L’assistant de santé intelligent administre ces diverses tâches tout en leur rappelant de porter leurs masques, le Cira-03 AI a également été développé pour effectuer des tests PCR sur écouvillon sans douleur.

Mahmoud el-Koumi tente de partager le fonctionnement interne des fonctionnalités du robot, « Ce robot est spécialement conçu pour aider le personnel médical pendant la période de Covid-19. C’est un robot médical capable d’effectuer plusieurs tâches, il peut traiter les patients dans leur lit, les scanners thoraciques, le dépistage de la fièvre et la détection des masques faciaux ».

Mahmoud el-Koumi rapporte des retours positifs des patients.

  C'est pourquoi le président et les généraux algériens ont peur des soins dans les hôpitaux algériens

Peut-être une autre bonne nouvelle pour l’Égypte, qui a été l’un des premiers pays africains à lancer sa campagne nationale de vaccination contre le COVID-19 avec le chinois Sinopharm et qui a administré 1 315 doses au 4 mars, selon l’Organisation mondiale de la santé.

La nation nord-africaine signale environ 196 061 cas confirmés de coronavirus avec environ 150 424 récupérations.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top