Société

Fatima, l’histoire d’une immigrée de retour d’Egypte dans son pays natal, le Soudan

Fatima, l’histoire d'une immigrée de retour d'Egypte dans son pays natal, le Soudan

Les migrants qui rentrent chez eux sont souvent confrontés à des obstacles importants pour reconstruire leur vie. Après que sa situation en Égypte soit devenue très difficile, Fatima a décidé de retourner dans son pays natal, le Soudan, où elle a lancé une petite entreprise avec l’aide des Nations Unies – et elle soutient actuellement sa famille, Fatima, 49 ans, est devenue le principal soutien de famille de ses quatre filles, après que son mari l’ait quittée. Désireuse d’assurer un meilleur avenir à ses filles, elle a immigré en Égypte en 2017 – accompagnée des deux plus jeunes filles.
Une fois en Égypte, elle a eu du mal à gagner sa vie, en travaillant des emplois à court terme, car la plupart des employeurs refusaient de l’embaucher en raison de son âge. A ce propos elle dit : « Ils m’ont dit que j’étais vieux et inapte, et quand ma fille, qui avait 17 ans à l’époque, a postulé pour un emploi, ils lui ont dit qu’elle était trop jeune », avant l’épidémie de COVID-19, les migrants en Égypte et ailleurs étaient déjà vulnérables. Leur situation s’est aggravée après la propagation de la pandémie, et Fatima et ses deux filles ont eu du mal à joindre les deux bouts. Et à ce sujet, elle dit : « Notre souffrance a encore augmenté, et il n’y avait personne pour nous aider », par l’intermédiaire de la communauté soudanaise en Égypte, Fatima a été présentée au programme d’aide au retour volontaire et à la réintégration de l’Organisation internationale pour les migrations, où elle a découvert que le retour au Soudan était une option viable.
En juin 2021, l’Organisation internationale pour les migrations a organisé le retour de Fatima et d’autres ressortissants soudanais bloqués en Égypte, à son arrivée au Soudan, Fatima faisait partie des personnes qui ont reçu un paiement en espèces pour l’aide à la réintégration, lui permettant de couvrir ses besoins dans les dimensions économiques et sociales de la réintégration, le Soudan continue de faire face à de nombreux défis qui se chevauchent, notamment le déplacement interne de personnes en raison du conflit, du climat et des conditions socioculturelles, entraînant des niveaux élevés d’insécurité alimentaire.

  Le Botswana rejette les demandes des pays visant à modifier la façon dont il traite les diamants
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top