Société

« Saroukh », une drogue ravageuse en Algérie

"Saroukh", une drogue ravageuse en Algérie

Les éléments de la police de Sanya à l’Oran, en Algérie, ont démantelé un réseau criminel organisé spécialisé dans le trafic de substances psychotropes, au cours duquel environ 41 000 pilules de type « Saroukh », ont été saisis.

Les neuf personnes impliquées dans le réseau, âgées de 28 à 34 ans, ont été prises dans une opération d’envergure par les forces de sécurité après l’exploitation d’informations faisant état de leur activité dans le commerce de ces poisons de fabrication locale, produits dans des usines pharmaceutiques appartenant aux généraux.

En revanche, après avoir élaboré un plan bien exécuté et obtenu l’autorisation du procureur de la République du tribunal Fellaoucene, l’inspection d’une résidence a permis la saisie de 41 000 comprimés hallucinogènes de prégabaline 300 mg, qui étaient bien cachés dans la cour de la maison dans un sac à pain, ainsi que une arme à feu de type carabine prohibée, avec l’arrestation des neuf suspects, contre lesquels une procédure judiciaire a été lancée, et ils seront traduits en justice.

  L'OMS veille à ce que des mesures de prévention contre le COVID-19 soient en place alors que les écoles rouvrent en Éthiopie
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top