Société

Les seigneurs de l’Algérie nourrissent les poissons de la Méditerranée avec les Algériens

Les seigneurs de l'Algérie nourrissent les poissons de la Méditerranée avec les Algériens

Depuis que les généraux ont pris le pouvoir, la situation en Algérie ne fait qu’empirer. La situation est complètement instable. Le pays est en pleine famine. Les années de sécheresses sont longues et le nombre de sacrifices augmente chaque jour, alors ni le peuple ne s’est levé, ne s’est réveillé, n’a brisé les idoles et combattu les tyrans, ni les seigneurs d’Algérie ne se sont suffi de notre sang et n’ont assez bu, ni ils ont eu pitié du peuple algérien.

Le spectre de la mort n’a pas quitté le ciel d’Algérie depuis des temps immémoriaux, chaque fois il nous revient sous une nouvelle forme. Une fois sous la forme d’un pieux conquérant turc, et une fois sous la forme d’un colonisateur français civilisé, et cette fois il est venu à nous d’une manière plus cruelle et plus hideuse, il est venu à nous sous l’image d’un fils loyal et sous la forme d’un frère bienveillant, qui est en fait une goule hideuse qui mange nos enfants, viole nos femmes et vole nos récoltes.

En effet, c’est la forme de nos généraux, car nos enfants meurent chaque jour, que ce soit dans des prisons de la honte ou sur les côtes de la mer, désespérément pour l’immigration clandestine, et quand nos enfants ne trouvent pas de solutions à leur souffrance et à leur douleur, ils choisissent le suicide en dernier recours et un moyen d’échapper à l’amère réalité, ainsi, les statistiques du suicide en Algérie le confirment.

Quant à nos femmes, elles se laissent offrir par la clique dirigeante pour satisfaire leurs caprices et leurs désirs, ou elles vendent leur honneur au prix le moins cher pour leurs survies, que ce soit dans le pays, en Europe ou dans les pays du Golfe, et les femmes algériennes sont parmi les plus grandes communautés, que se soit dans le Golfe ou en Europe, et en ce qui concerne nos récoltes et nos biens, la richesse du pays et du peuple se perd exclusivement au profit des généraux, de leurs familles et de leurs compagnons, quant à ce qui reste sur leurs tables, le peuple misérable se batte entre eux pour le peu qui reste, se contentent d’excréments, cédant à l’humiliation et la miséricorde.

  Une Politicienne algérienne : l'Algérie marche sur les traces de la Somalie
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top