Société

Solidarité entre les gouvernements africains pour mettre fin au sida et répondre aux futures pandémies

Solidarité entre les gouvernements africains pour mettre fin au sida et répondre aux futures pandémies

D’éminents ministres africains de la santé ont renouvelé leur engagement à mettre fin au sida et à accélérer les efforts de riposte aux pandémies actuelles et futures, cela s’est produit lors d’un événement organisé en marge de la semaine de haut niveau de la 77e session de l’Assemblée générale, où les ministres africains se sont joints au Programme commun des Nations Unies sur le sida, au PEPFAR, aux institutions de santé mondiales et aux partenaires pour mobiliser les efforts dans ce domaine.

L’événement de haut niveau intitulé « Leadership politique dans la riposte au VIH » a souligné les progrès continus dans la lutte contre le sida en Afrique subsaharienne, qui se sont largement poursuivis malgré les défis supplémentaires posés par la pandémie de COVID-19, l’ambassadeur John Nkengasong, coordinateur américain de la lutte contre le sida dans le monde et représentant spécial pour la diplomatie de la santé, a déclaré :

« La riposte au VIH caractérise la santé mondiale depuis 25 ans. Nous avons fait des progrès remarquables, mais nous avons encore des défis importants à relever pour mettre fin au sida. Il est temps de se demander où nous allons à partir de maintenant. PEPFAR, le Fonds mondial et l’ONUSIDA Le sida est ce que l’humanité peut faire de mieux lorsque nous dirigeons nos esprits vers la résolution de problèmes », l’ambassadeur Nkengasong a également profité de l’occasion pour lancer un plan visant à tenir la promesse américaine de mettre fin au sida d’ici 2030».

Le plan se concentre sur des domaines prioritaires clés, notamment : l’équité en matière de santé pour les populations prioritaires, notamment les enfants, les adolescentes et les jeunes femmes, et les groupes de population clés, le ministre de la Santé de Côte d’Ivoire, M. Pierre Demba, a souligné l’importance d’intégrer les enseignements tirés de la COVID-19 dans la riposte au VIH. Il a ajouté : « La pandémie de COVID-19 a montré à quel point il est important d’investir dans la santé et de renforcer notre concentration sur le sida. Nous avons renforcé nos systèmes de santé et renforcé notre réseau d’agents de santé communautaires pour atteindre ceux qui en ont le plus besoin tout en travaillant étroitement avec le secteur de l’éducation.

  Kenyatta propose cinq recommandations au Conseil de sécurité pour mettre fin aux conflits en Afrique
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top