Société

Malgré les revenus du gaz et du pétrole, les hôpitaux en Algérie sont comme des hangars pour animaux

Malgré les revenus du gaz et du pétrole, les hôpitaux en Algérie sont comme des hangars pour animaux

Bien que les revenus de l’Algérie tirés du gaz et du pétrole atteignent annuellement entre 50 milliards et 130 milliards de dollars, le secteur de la santé en Algérie est dans une situation misérable face à l’incapacité des autorités locales à trouver une solution pour une population de près de 45 millions de personnes, là où les citoyens ont critiqué la politique d’indifférence à l’égard de leurs revendications et préoccupations, desquelles leur souffrance face à l’absence de couverture santé, et ont souligné que leur souffrance s’aggrave pendant les périodes de nuit, considérant que la plupart des Wilayas ne disposent pas d’hôpital où les patients peuvent se rendre chaque fois que c’est urgent.

En effet, toute l’Algérie, y compris les villes de velours comme l’Oran et la capitale, il n’y a pas d’hôpital aux normes internationales. C’est pour cette raison que les responsables qui tombent malade se rendent directement en Europe pour se faire soigner.

Les plaignants ont ajouté que bien que le pays soit l’un des pays riches en termes de pétrole et de gaz, et que ses revenus s’élèvent à des milliards de dollars, il ne dispose pas d’un seul hôpital médicalisé doté de tous les équipements nécessaires et offre toutes les conditions de soins et de confort aux patients. Mais, ce qui est pire, c’est que les hôpitaux en Algérie sont comme des hangars pour animaux, et que les hôpitaux ferment leur portes à quatre heures de l’après-midi, ce qui fait souffrir les patients, ce qui les oblige à se déplacer et à voyager des distances de plus de dizaines de kilomètres pour se faire soigner dans les municipalités voisines, qui vivent également de gros problèmes, notamment dans la qualité et l’absence du service fourni dans certains cas, tandis que les habitants des villages reculés sont obligés de parcourir de longues distances avec le malade ce qui peut entraîner sa mort.

  Le régime des généraux en Algérie donne aux Européens tout ce dont ils ont besoin de gaz et de pétrole en échange de l'apologie de ses crimes

D’autre part, certains citoyens ont affirmé que le manque de couverture médical dans leur zone augmentait leurs souffrances quotidiennes, en particulier pendant les périodes nocturnes où les patients et leurs familles sont obligés de se déplacer à l’extérieur de la commune pour recevoir des soins appropriés, notamment vers les communes voisines, ce qui les pousse à recourir souvent à des voitures «Ford» qui vident leurs poches, et leurs propriétaires profitent des conditions d’urgence des patients.

En effet, les plaignants ont déclaré que les pertes financières qu’ils subissent en raison du transport vers les hôpitaux voisins sont parmi les problèmes les plus importants qui s’ajoutent aux problèmes des patients, les plaignants évoquent également la possibilité de mettre en danger la vie des nourrissons, des enfants malades et des femmes enceintes lors de leur transfert vers les communes voisines.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top