Société

Des centaines de manifestants manifestent en Tunisie contre le racisme

Des centaines de manifestants manifestent en Tunisie contre le racisme

Des centaines de personnes ont manifesté à Tunis contre le racisme et la rhétorique « fasciste » envers les immigrés des pays d’Afrique subsaharienne, appelant le président Kais Saied à présenter ses excuses à cette communauté. Les manifestants, dont des artistes et des militants, ont scandé « A bas le fascisme, Tunisie, terre africaine » et « Solidarité avec les migrants irréguliers ».

Les manifestants se sont rassemblés devant le siège de l’Union nationale des journalistes tunisiens et ont marché vers la rue Habib Bourguiba dans le centre de la capitale. Les manifestants portaient des banderoles sur lesquelles on pouvait lire : « Non au racisme » et « Dignité et droits pour tous les immigrés, hommes et femmes »? Dans un discours prononcé devant la foule, Saadia Mesbah, responsable de l’association antiraciste « Manamati », a déclaré : « Je m’adresse à mes frères et sœurs d’Afrique subsaharienne, je m’adresse à ceux qui ont été privés de leur vote, je dis, sois ferme, la Tunisie n’est pas comme on te l’a dit, la Tunisie est un pays hospitalier, n’aie pas peur, nous sommes avec toi? Le président Kais Saied a appelé mardi son gouvernement à prendre des « mesures urgentes » contre la migration irrégulière des citoyens des pays d’Afrique subsaharienne, estimant que leur présence en Tunisie est une source de « violences, de crimes et de pratiques inacceptables », Saïed a dénoncé l’afflux de « hordes d’immigrants irréguliers » résultant, selon lui, d' »un montage criminel préparé depuis le début de ce siècle, pour modifier la composition démographique de la Tunisie » et en faire « uniquement un pays africain sans affiliation avec les nations arabes et islamiques ».

  Il a failli mourir en migrant vers l'Europe, maintenant, il met en garde les jeunes Gambiens contre l’immigration clandestine

« Ce discours appelant à la violence et à la haine nous fait honte et ne représente pas la Tunisie et les Tunisiens », a déclaré Rawda Saibi, responsable de l’Association tunisienne de soutien aux minorités, qui a participé à la manifestation, après les protestations des ONG tunisiennes et internationales, le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, a publié vendredi une déclaration condamnant fermement ce qu’il a qualifié de déclarations choquantes des autorités tunisiennes à l’encontre des citoyens africains, qui vont à l’encontre de l’esprit de l’Organisation de l’Union africaine.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top