Politique

Le conseil militaire au Mali annonce la réception de son président du nouveau projet de constitution

Le conseil militaire au Mali annonce la réception de son président du nouveau projet de constitution

Les autorités maliennes ont annoncé que le chef du conseil militaire au pouvoir, le colonel Assimi Guetta, avait reçu le projet de nouvelle constitution, tel qu’amendé, sans préciser quand ce texte serait présenté pour approbation lors d’un référendum public, cette version amendée fait suite à une première version achevée l’automne dernier. L’adoption d’une nouvelle constitution pour le pays est une étape essentielle sur la voie des réformes d’envergure par lesquelles l’armée justifie son emprise sur le pouvoir.

Une nouvelle constitution doit être approuvée pour le pays, sur la base de laquelle se tiendront les élections prévues en février 2024, afin que les civils reprennent le pouvoir à l’armée, selon la feuille de route élaborée par le conseil militaire au pouvoir, dans un communiqué publié lundi, la présidence malienne s’est contentée d’annoncer que le colonel Guetta avait reçu ce projet « définitif » de la nouvelle constitution, sans en dévoiler le contenu, selon le calendrier fixé par le conseil militaire, ce texte est censé être soumis à référendum public le 19 mars, « Le document final, que je viens de recevoir, incarnera inévitablement l’espoir de toute la nation pour une véritable démocratie », a déclaré le communiqué citant le colonel Guetta. Le projet, que Guetta a reçu lundi, est une version révisée d’un premier brouillon publié en octobre 2022, mais il a été largement rejeté.

Selon le comité de rédaction de la Constitution, des parties du projet initial ont été « supprimées, d’autres fusionnées et d’autres paragraphes remaniés » dans le projet final que Guetta a reçu, la déclaration n’a pas précisé ce qui a été supprimé ou modifié dans ce document, indiquant seulement que le nouveau projet de constitution se compose de 191 articles au lieu de 195 dans le projet précédent.

  Trois anciens chefs d'État participent à l'observation des élections présidentielles gambiennes
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top