Société

Le plus grand musée de Tunisie accueille à nouveau le public

Le plus grand musée de Tunisie accueille à nouveau le public

Le plus grand musée de Tunisie a rouvert ses portes au public. Le musée est installé dans un palais du gouverneur ottoman du XIXe siècle situé près du parlement à Tunis, les visiteurs ont pu admirer jeudi 14 septembre plusieurs pièces de mosaïque antiques géantes, parmi lesquelles des représentations du dieu romain Neptune ou Hercule et de sa bien-aimée Omphale, la renommée du Bardo vient de ses innombrables objets rares découverts lors des fouilles entreprises en Tunisie depuis le XIXe siècle.

Située au cœur de la Méditerranée, la Tunisie a été au carrefour de nombreuses civilisations de renommée mondiale, « C’est différent des autres musées car il expose des objets, alors que d’autres musées apportent des statues d’autres pays et les exposent », explique Selim Yahyaoui, un fier visiteur local, « D’un autre côté, nous avons tout à nos pieds et cela représente une grande valeur par rapport aux autres musées du monde », curieux de découvrir les « trésors » de la Tunisie, le musée a été fermé après que le président tunisien a suspendu le pouvoir législatif et assumé de vastes pouvoirs en 2021, officiellement, le Bardo a fermé pour rénovation, plusieurs espaces ont été agrandis et certaines collections ont été déplacées. De nouvelles sections ont également été ajoutées, parmi lesquelles une dédiée aux manuscrits islamiques, « Je suis très honorée d’être ici au Bardo qui a enfin rouvert aujourd’hui. J’adore les pièces, elles sont magnifiques et la façon dont elles représentent le bâtiment lui-même, c’est magnifique, tellement bien fait », déclare Maria, une touriste néo-zélandaise.

Le musée a pour tradition d’organiser des séminaires et des rencontres scientifiques ainsi que d’accueillir des jeunes pour des ateliers. Les jeunes peuvent en apprendre davantage sur le moulage et la calligraphie arabe par exemple, « Je suis heureuse de pouvoir enfin visiter le musée avant de retourner en Allemagne », a déclaré Radhia Mokni, 25 ans, elle-même employée de musée, elle se dit curieuse de découvrir « les trésors » du patrimoine tunisien, « Il y a tellement de richesse » dans le musée du Bardo, dit-elle. « Je suis très heureux de cette réouverture car ce lieu est un phare culturel pour la Tunisie ».

  Algérie : le fils d'un grand général à la tête d’un gang international de vols de voitures de luxe en France
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top