Société

Entre richesses naturelles et pauvreté endémique : La triste réalité de l’Algérie

Entre richesses naturelles et pauvreté endémique : La triste réalité de l'Algérie

Malgré la grande richesse en pétrole, gaz et or, la pauvreté sévit dans de nombreuses familles algériennes, les laissant dans un état de désolation mêlé de tristesse et de désespoir, cherchant désespérément une issue. Elles vivent leur quotidien dans l’espoir d’obtenir un logement décent ou un emploi qui leur procurera le nécessaire pour subsister dans un pays où l’abondance coexiste avec la misère.

Mohamed Safsaf fait partie de ces Algériens qui luttent contre la pauvreté, résidant dans les bidonvilles de la ville de Sebdou, à l’ouest de l’Algérie. À 42 ans, marié et père de quatre enfants, dont le plus âgé, Zakaria, âgé de 14 ans, souffre d’insuffisance rénale, Mohamed relate le quotidien de sa bataille pour fournir des médicaments à son fils malade et à sa femme. Il vit dans le quartier de Dahou Boumediene, où ses revenus sont proches de zéro dollar. Sans emploi fixe, il dépend des aides des gens et de la vente de cigarettes dans un modeste kiosque. Grâce à la sympathie d’un habitant du quartier, il bénéficie d’un logement gratuit dans une maison en tôle inhabitée.

La famille de Abdelouahed Kasri, elle, vit dans un garage infesté de rats, où Abdelouahed, âgé de 54 ans, doit subvenir aux besoins de six membres de sa famille, dont sa femme et ses trois filles, ainsi qu’un fils qui a abandonné l’école pour aider son père malade. Abdelouahed Kasri travaille dans un restaurant populaire pour seulement 2 dollars par jour. Contraint de vivre dans des conditions précaires, il fait face aux fuites d’eau par le toit lors des jours de pluie, obligeant la famille à se regrouper dans un coin du garage.

  Coronavirus : billets gratuits pour les fans de football sud-africains vaccinés uniquement

Dans un autre récit, Mohamed, vivant également dans le quartier de Dahou Boumediene, partage son histoire de lutte contre la pauvreté. Il vit dans un logement en briques menacé d’effondrement, sans emploi stable ni assurance. Malgré les difficultés, il garde son calme, mais exprime sa frustration face à l’indifférence des autorités envers leur sort.

Ces histoires poignantes reflètent la réalité quotidienne de nombreux Algériens confrontés à la pauvreté et à la précarité, dans un pays riche en ressources mais où la richesse ne profite pas à tous.

 

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top