Société

Le Secrétaire général de l’ONU appelle à indemniser les Africains pour le trafic transatlantique d’esclaves

Le Secrétaire général de l'ONU appelle à indemniser les Africains pour le trafic transatlantique d'esclaves

L’Organisation des Nations unies a appelé à indemniser les victimes de la traite transatlantique des esclaves, considérant que cela fait partie des moyens de traiter l’héritage de l’esclavage dans notre société contemporaine, y compris le racisme systémique, au moins 12,5 millions d’Africains ont été enlevés de force entre le XVe et le XIXe siècle, transportés par des navires et des marchands européens, puis vendus comme esclaves. Ceux qui ont survécu à ce voyage brutal ont été contraints de travailler dans les plantations des Amériques, principalement au Brésil et dans la région des Caraïbes. D’autres ont également subi des conditions de travail similaires.

Dans une déclaration à l’occasion de la Journée internationale de commémoration des victimes de l’esclavage et de la traite transatlantique des esclaves, organisée par les Nations unies, António Guterres, Secrétaire général de l’ONU, a déclaré que le passé avait « jeté les bases d’un système violent de suprématie blanche », un rapport de l’ONU publié en septembre a suggéré que les États envisagent de verser des compensations financières pour les périodes d’esclavage. L’idée de verser des compensations pour l’esclavage ou d’autres formes de réparation est ancienne, mais elle a gagné du terrain dans le monde entier ces derniers temps, la commémoration de la Journée internationale des victimes de l’esclavage et de la traite transatlantique des esclaves revêt une grande importance pour plusieurs raisons :

Reconnaissance de l’Histoire : Cette journée nous rappelle l’histoire sombre et douloureuse de la traite des esclaves et de l’esclavage. Elle permet de reconnaître les souffrances endurées par des millions d’Africains qui ont été enlevés de force, transportés dans des conditions inhumaines et vendus comme esclaves, lutte contre le Racisme : En mettant en lumière les conséquences de la traite transatlantique des esclaves, cette commémoration nous encourage à lutter contre le racisme systémique qui persiste encore aujourd’hui. Elle nous rappelle que l’esclavage a jeté les bases d’un système de suprématie blanche, et qu’il est essentiel de travailler pour l’égalité et la justice.

  Un responsable sénégalais appelle les troupes françaises à quitter le pays et à se désengager du franc

Justice Réparatrice : La Journée internationale des victimes de l’esclavage appelle à la mise en place de cadres de justice réparatrice. Cela signifie que les États devraient envisager de verser des compensations financières pour les périodes d’esclavage, afin de contribuer à surmonter les discriminations et les inégalités héritées de cette période sombre de l’histoire.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top