Société

Bureau de l’Organisation Mondiale de la Santé en Tunisie : L’âge moyen du premier fumeur de cigarette dans le pays est d’environ 7 ans

Bureau de l'Organisation Mondiale de la Santé en Tunisie : L'âge moyen du premier fumeur de cigarette dans le pays est d'environ 7 ans

Olfa Saidi, responsable des maladies non transmissibles et de la santé mentale au bureau de l’Organisation mondiale de la santé en Tunisie, a déclaré que l’âge moyen d’une personne qui fume sa première cigarette en Tunisie est d’environ 7 ans, Olfa Al-Saidi a déclaré que l’on estime que le tabagisme est responsable de 20 pour cent du total des décès en Tunisie, Al-Saidi a déclaré que les craintes concernant l’augmentation de la consommation de cigarettes chez les adolescents et les enfants augmentent de plus en plus, motivées par l’émergence de nouveaux produits, notamment les cigarettes électroniques et les dispositifs de « tabac chauffé », qui sont populaires auprès de ce groupe.

Une étude réalisée par le ministère de la Santé en 2021 a montré que le pourcentage de consommation de cigarettes électroniques parmi la tranche d’âge de 15 à 17 ans a augmenté à 17 pour cent, tandis que le pourcentage de consommation de cigarettes ordinaires s’est approché de 14 pour cent dans le même groupe, d’autre part, l’orateur a suggéré que le niveau de consommation de tabac chez les femmes et les filles est susceptible d’augmenter, malgré le manque de statistiques précises pour mesurer le phénomène de leur consommation, étant donné que toutes les données disponibles se limitent aux enquêtes de consommation des ménages menées périodiquement. par l’Institut National de la Statistique.

Olfa Al-Saidi a expliqué que la consommation de cette substance est répandue parmi les Tunisiens âgés de 15 à 17 ans et que les fumeurs constituent environ 25 pour cent, soit un quart de ce groupe, la peur d’être exposé aux dangers du tabagisme dans tous les segments de la société est exacerbée, car le responsable du bureau de l’Organisation mondiale de la santé en Tunisie affirme que 18 pour cent de tous les décès enregistrés dus au tabagisme étaient principalement des victimes du tabagisme passif.

  L’essor de la « mère patronne » : comment les femmes minières prennent le contrôle en RDC
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top