Société

Une conférence en France alloue plus d’un milliard de dollars pour accélérer la production de vaccins en Afrique

Une conférence en France alloue plus d'un milliard de dollars pour accélérer la production de vaccins en Afrique

Il a été annoncé jeudi lors du « Forum mondial pour la souveraineté et l’innovation vaccinales », organisé à Paris, que plus d’un milliard de dollars avaient été alloués pour accélérer la production de vaccins en Afrique, actuellement confrontée à la propagation d’une épidémie de choléra, le président français Emmanuel Macron a déclaré à l’ouverture du forum que ce financement, d’une valeur d’environ 1,2 milliard de dollars, présenté comme un « coup de pouce à la production de vaccins en Afrique, constituerait une pierre angulaire de la construction d’un véritable marché africain des vaccins ».

Le président français, qui accueille ce forum auquel participent quatre présidents africains (Botswana, Rwanda, Sénégal et Ghana) et une trentaine de ministres et représentants d’organisations internationales, de sociétés pharmaceutiques, d’instituts de recherche et de banques, a confirmé que la Commission européenne obtiendra « les trois quarts de ce montant », l’Allemagne contribuera à hauteur de 318 millions de dollars à ce mécanisme, selon ce qu’a expliqué le chancelier allemand Olaf Scholz par appel vidéo. La France s’est engagée à fournir 100 millions de dollars et le Royaume-Uni 60 millions de dollars, avec d’autres contributeurs tels que les États-Unis, le Canada, la Norvège, le Japon et la Fondation Bill Gates.

De son côté, le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, a déclaré que ce mécanisme « pourrait devenir une incitation au renforcement de l’industrie pharmaceutique en Afrique et à une meilleure coopération entre les États membres », alors que « le continent continue d’importer 99 % de ses produits pharmaceutiques » des vaccins à des coûts exorbitants, le « Forum mondial sur la souveraineté vaccinale et l’innovation vaccinale », co-organisé par la France, l’Union africaine et l’Alliance GAVI pour les vaccins et l’immunisation, vise à donner un coup de pouce aux fabricants de vaccins en Afrique, la pandémie de Covid-19 a mis en lumière il y a 4 ans la question de l’inégalité d’accès aux vaccins sur le continent africain. La production locale est donc considérée partout dans le monde comme une réponse aux futures pandémies.

  Augmentation significative des prix mondiaux des produits alimentaires en novembre surtout en Afrique
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top