Société

Le Nigéria est le dernier pays africain à bénéficier du mécanisme «Kovacs» pour les vaccins gratuits

Le Nigéria est le dernier pays africain à bénéficier du mécanisme «Kovacs» pour les vaccins gratuits

Le Nigéria a reçu environ 4 millions de doses d’un vaccin anti-virus corona, ce qui en fait le dernier pays d’Afrique à bénéficier du mécanisme mondial «Kovacs» pour fournir des vaccins gratuits. Un avion transportant des vaccins AstraZeneca est arrivé, mardi, à l’aéroport international de la capitale, Abuja.

Les pays riches ont fait des progrès dans les programmes de vaccination de la population, mais les pays pauvres attendent toujours les vaccinations, ce qui incite l’Organisation mondiale de la santé à avertir que la crise ne prendra pas fin si tous les pays ne peuvent pas vacciner leurs citoyens.

Le lot de vaccins AstraZeneca-Oxford, produit par l’Indian Serum Institute of India, est le premier des 16 millions de vaccins que Kovacs a l’intention d’envoyer dans les prochains mois au Nigéria, qui compte 200 millions d’habitants.

Le communiqué a ajouté que « les Etats dépourvus d’aéroports leur transporteront des vaccins via des routes terrestres en camions frigorifiques depuis l’aéroport le plus proche ».

L’Agence des soins de santé primaires a lancé un processus d’enregistrement électronique pour tenter de faciliter le processus de vaccination, mais le pays africain est confronté à des défis majeurs en matière de sécurité et de logistique.

Un fonctionnaire du gouvernement a exhorté les responsables locaux, les religieux et les dirigeants de la société civile à sensibiliser le public à la nécessité de se faire vacciner. «C’est la bataille de tout le monde», a-t-il déclaré.

Auparavant, l’Agence de contrôle des aliments et des drogues au Nigéria avait autorisé l’utilisation du vaccin AstraZeneca, et la campagne de vaccination devrait commencer vendredi.

  Le président du Niger appelle à un accord sur les quotas de migrants africains vers l'Europe

Le pays a donné la priorité aux agents de santé en première ligne, suivis du président et de son adjoint, a déclaré à l’AFP le porte-parole du gouvernement Garba Shehu.

Le gouvernement nigérian a déclaré dans un communiqué qu’il cherchait à « vacciner au moins 70% de la population âgée de plus de 18 ans dans les deux prochaines années ». Les responsables de la santé ont déclaré que plus de 2 millions de personnes se sont inscrites en ligne pour recevoir le vaccin.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top