Société

Partenariat afro-européen pour former des épidémiologistes en Afrique

Partenariat afro-européen pour former des épidémiologistes en Afrique

Les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies et le Centre européen de contrôle et de prévention des maladies ont confirmé un partenariat pour démarrer un programme d’essais cliniques en Europe et dans les pays en développement, dans le but de soutenir la formation de 150 épidémiologistes et biostatistes en Afrique subsaharienne sur une période de trois ans.

Dans un communiqué lundi, les Centres africains ont déclaré que la formation débutera d’ici octobre 2021 et se terminera d’ici 2024, et qu’elle sera dirigée par 10 alliances composées d’institutions d’Afrique et d’Europe, les centres africains ont indiqué que le partenariat renforcera la capacité des instituts nationaux de santé publique, des ministères de la santé et d’autres institutions de santé en Afrique à mener des recherches collectives dans le domaine de la santé publique et à répondre efficacement aux urgences liées aux maladies à travers le continent.

Le Dr John Nkengasung, directeur des centres africains, a déclaré que le programme de partenariat a un coût de 5 millions d’euros pour soutenir les institutions en Afrique et en Europe pour aider à créer un cadre de personnel de santé publique qui renforcera les capacités épidémiologiques et statistiques de la continent à travers des programmes de maîtrise en épidémiologie et en biostatistique.

Il a ajouté qu’il fallait prêter attention à nos personnels de santé et proposer des mécanismes pour soutenir leurs capacités à renforcer les systèmes de soins de santé en Afrique, soulignant qu’il était essentiel de disposer d’une main-d’œuvre hautement qualifiée capable de mettre en œuvre la surveillance des maladies multiples et de répondre efficacement aux épidémies à notre sécurité sanitaire collective sur le continent, voilà ce que vise ce programme.

  Absa s'associe à MEST, CiTi et Grindstone pour étendre son écosystème numérique en Afrique

Pendant ce temps, le Dr Michael Makanja, directeur exécutif du programme d’essais cliniques en Europe et dans les pays en développement, a déclaré: «Ce financement pour former 150 épidémiologistes et biostatistes avec une répartition régionale équilibrée représente une étape très importante dans le partenariat entre les deux parties et espérons que ce résultat tangible contribuera à réduire le manque criant d’expertise dans ces domaines importants ».

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top