Société

Des ponts temporaires au Mozambique pour remplacer les infrastructures détruites par les cyclones

Des ponts temporaires au Mozambique pour remplacer les infrastructures détruites par les cyclones

La Banque africaine de développement (BAD) a finalisé l’achat de 26 ponts modulaires en acier pour remplacer les infrastructures détruites lors de catastrophes météorologiques au Mozambique, les ponts modulaires devraient être installés dans les mois à venir après la nomination des entrepreneurs locaux.

L’objectif est de rétablir les liaisons de transport vers les régions isolées de Manica, Sofala, Nampula et Cabo Delgado. On estime que 500 000 personnes devraient en bénéficier. Avec une durée de vie allant jusqu’à 100 ans, les ponts fourniront une solution temporaire dans les zones vulnérables aux conditions météorologiques extrêmes, tandis que le gouvernement investit dans des ponts permanents climato-intelligents.

«Nous sommes ravis de pouvoir apporter cette contribution importante au Mozambique et de répondre aux récentes catastrophes climatiques tout en investissant pour mieux reconstruire», a déclaré Pietro Toigo, directeur national de la Banque africaine de développement pour le Mozambique. «La Banque restera à l’avant-garde de la lutte pour mobiliser le financement climatique pour l’adaptation et contribuer à la justice climatique pour le continent africain».

Les ponts sont financés dans le cadre du programme post-cyclone Idai et Kenneth pour le relèvement d’urgence et la résilience, qui a été approuvé à la suite de ces deux cyclones qui ont frappé le Mozambique, le Zimbabwe et le Malawi en 2019 et ont touché environ 3 millions de personnes dans les trois pays.

Le programme est mis en œuvre sur quatre ans, se terminant en décembre 2023, pour un coût total de 70,86 millions d’UC (100 millions de dollars), dont 66,01 millions d’UC doivent être payés par la Banque et le reste par les gouvernements concernés. Le financement a été fourni par le Fonds africain de développement, la branche concessionnelle du Groupe de la Banque africaine de développement.

  SEforALL et la Fondation Enel lancent un partenariat pour créer la prochaine génération de leaders de l'énergie en Afrique

João Osvaldo Machatine, Ministre des travaux publics, du logement et des ressources en eau, a déclaré: «Le gouvernement du Mozambique est ravi de travailler avec la Banque africaine de développement pour aider à renforcer la résilience face au climat et à la gestion des risques de catastrophe dans le pay».

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top