Economie

Le Fonds OPEP renforce la sécurité alimentaire au Burundi avec un prêt de 20 millions de dollars

Le Fonds OPEP renforce la sécurité alimentaire au Burundi avec un prêt de 20 millions de dollars

Le Fonds OPEP pour le développement international a signé un accord de prêt de 20 millions de dollars au secteur public avec le Burundi pour cofinancer un projet qui améliorera la sécurité alimentaire, élargira l’accès aux marchés et aux services sociaux et renforcera la résilience des systèmes de production agricole, plus de 700 000 personnes de la région du plateau central devraient en bénéficier.

Le Burundi est classé 185eme sur 189 pays selon l’indice de développement humain du Programme des Nations Unies pour le développement 2020, et huit personnes sur dix dans le pays vivent en dessous du seuil de pauvreté. Le prêt du Fonds OPEP renforcera les infrastructures agricoles et soutiendra le développement de nouveaux marais et bassins versants. Les travaux comprendront la réhabilitation de 150 km de routes d’accès rurales et la construction d’installations de stockage, ainsi que la mise en place de périmètres d’irrigation.

Le projet «Projet d’intensification de la production agricole et de réduction de la vulnérabilité au Burundi» est cofinancé par le gouvernement du Burundi, le Fonds international de développement agricole et le Programme alimentaire mondial. Il soutient l’objectif de développement durable ODD1, qui vise à mettre fin à la pauvreté sous toutes ses formes; et l’ODD 2, qui se concentre sur l’élimination de la faim et l’amélioration de la sécurité alimentaire et de la nutrition, ainsi que sur la promotion d’une agriculture durable.

Le Directeur général du Fonds OPEP, Dr Abdulhamid Alkhalifa, a déclaré: «L’amélioration de la sécurité alimentaire et des revenus est une priorité de développement cruciale au Burundi, où 90 pour cent de la population tirent leurs moyens de subsistance de l’agriculture. Ce prêt contribuera à créer des opportunités économiques pour les petits agriculteurs et les communautés, et à améliorer la sécurité alimentaire et des revenus des ménages ruraux. Nous sommes heureux de continuer à soutenir les priorités de développement du Burundi et de poursuivre notre long partenariat».

  Le Programme alimentaire mondial réduit les rations alimentaires en Afrique de l'Est et de l'Ouest

Le Fonds OPEP travaille avec le Burundi depuis sa création il y a 45 ans et a engagé près de 232 millions de dollars dans le financement du secteur public, y compris le prêt actuel. La majorité du financement soutient les secteurs de l’agriculture et des transports.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top