Société

Cegelec en France va livrer une ligne de transport d’électricité de 105 km pour électrifier 150 villages au Cameroun

Cegelec en France va livrer une ligne de transport d'électricité de 105 km pour électrifier 150 villages au Cameroun

La riche région minière de l’Est est l’une des sources d’énergie électrique les plus mal desservies du Cameroun. L’achèvement de la centrale électrique du barrage de Lom Pangar et des infrastructures de transport stimulera le développement économique de la région.

Entre novembre et décembre 2021, la société française Cegelec, lauréate du contrat pour la construction de la ligne de transport de 105 km de l’usine au pied du barrage de Lom Pangar (30 MW) à Bertoua, la capitale de la région forestière et minière de l’Est, achèvera c’est du travail. Les informations ont été divulguées lors de la visite du site le 16 mars 2021 par Théodore Nsangou, directeur général d’EDC, la compagnie d’électricité publique, sur le site de construction de l’usine de Lom Pangar.

La ligne de transport, officiellement estimée à 9 milliards de francs CFA, alimentera 150 villages de la région orientale à partir du barrage de Lom Pangar, qui délivrera les 7,5 premiers mégawatts à partir de début 2022, selon les prévisions officielles. Les autres turbines doivent être mises en service progressivement.

Ces deux investissements sont une véritable aubaine pour cette partie du Cameroun, pourtant isolée par elle-même sur le Réseau Interconnecté Est (RIE), et alimentée principalement par des centrales thermiques. La mise en service de la ligne de transport Lom Pangar-Bertoua et l’exploitation partielle de l’usine de production de Lom Pangar, à partir de début 2022, coïncideront avec l’interconnexion du Réseau Interconnecté Est (RIE) au Réseau Interconnecté Sud (RIS).

L’interconnexion, qui, selon le gouvernement, prendra fin en février 2022, permettra à la région de l’Est d’être désormais alimentée par les centrales de Songloulou et Edéa, dont la capacité a officiellement augmenté de 150 MW pendant la période d’étirement depuis la mise en place du barrage de Lom Pangar. l’eau. Couplée aux 30 MW de puissance attendus de la centrale au pied du barrage de Lom Pangar, l’interconnexion du RIE et du RIS permettra à la région de l’Est, riche en ressources forestières et minières, de réduire durablement son déficit énergétique, selon Invest in Cameroon.

  Le président somalien souligne la nécessité de fournir des vaccins COVID-19 à tous
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top