Société

Le Rwanda mise sur la technologie pour sortir 18% des ménages de l’insécurité alimentaire

Le Rwanda mise sur la technologie pour sortir 18% des ménages de l'insécurité alimentaire

Les experts du secteur agricole ont appelé à redoubler d’efforts pour accroître la production et la disponibilité d’aliments nutritifs à la suite des révélations selon lesquelles plus de 18% des ménages du pays sont confrontés à l’insécurité alimentaire.

Les solutions, selon les experts, pourraient aider à éliminer le taux de retard de croissance qui est actuellement de 33% et à atteindre zéro faim d’ici 2025 dans le pays, les défis et les solutions qui changent la donne ont été partagés mardi dans un dialogue virtuel sur les systèmes alimentaires nationaux organisé avant le Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires 2021, qui aura lieu en septembre.

Jean Claude Musabyimana, le secrétaire permanent du ministère de l’Agriculture et des Ressources animales, a déclaré que l’identification des défis et des actions potentielles pour changer la donne augmentera la production et la disponibilité d’aliments nutritifs, augmentera les revenus et le pouvoir d’achat des aliments, minimisera les pertes alimentaires, entre autres.

Parmi les défis présentés qui entravent encore la production agricole, on peut citer les intrants agricoles peu fiables, l’irrigation inadéquate, la dégradation des terres, la perte de fertilité des sols due à l’érosion, la faible valeur ajoutée aux produits agricoles et animaux ainsi que les faibles investissements du secteur privé dans le secteur, le faible niveau de financement agricole, le changement climatique et l’utilisation insuffisante des technologies modernes et de l’assurance du bétail affectent également la production agricole.

Les chiffres du ministère indiquent que le financement de l’agriculture n’est que de 5,27 pour cent, 28 pour cent seulement des agriculteurs pratiquant l’irrigation sur 63 742 hectares, les semences avancées ont été utilisées par 35,5% des agriculteurs et 34,2% des engrais utilisés pour la saison A 2020, tandis que l’utilisation de la mécanisation agricole est de 27%.

  Le Sénégal désormais 18e au classement de la FIFA

En raison des défis, les rendements des cultures sont faibles compte tenu de la production actuelle de maïs 1,46 tonne par hectare, 0,83 tonne de haricots par hectare et 9,04 tonnes de pommes de terre irlandaises par hectare, entre autres, selon les chiffres.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top