Politique

Une agence des Nations Unies appelle à une meilleure protection des habitants de la région du Sahel

Une agence des Nations Unies appelle à une meilleure protection des habitants de la région du Sahel

Moins de deux semaines après les attaques meurtrières visant trois villages près de la ville de Tilia, dans l’ouest du Niger, le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (HCR) a renouvelé son appel à assurer une meilleure protection de la population civile et de toutes les personnes contraintes par la violence dans les pays de la région du Sahel pour fuir leurs maisons.

Le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés a noté que six réfugiés du Mali voisin figuraient parmi les 137 personnes qui ont été tuées le 21 mars par les auteurs des attaques qui sont arrivés à moto.

La commission a souligné que la plupart des victimes avaient fui les précédents actes de violence, en 2020, ajoutant que 1 400 survivants des villages ciblés sont désormais déplacés, et beaucoup d’entre eux sont toujours «traumatisés et pleurés».

En soulignant la vulnérabilité des civils dans la région et le caractère urgent de la situation, la commissaire adjointe aux réfugiés en charge de la protection, Gillian Triggs, a encouragé les efforts pour contrer l’insécurité croissante, notant que les attaques contre les déplacés et les familles qui les accueillent étaient clairement «délibérés et délibérés».

«En plus des violences injustifiées contre les civils, certaines maisons et greniers ont été incendiés et du bétail pillé ou tué», a déclaré Triggs.

Le Niger, le Burkina Faso et le Mali, dans la région du Sahel, sont confrontés à l’une des crises de déplacement et de protection à la croissance la plus rapide au monde, car la région abrite actuellement près de trois millions de réfugiés et de personnes déplacées.

  Le Conseil de sécurité renouvelle pour six mois le mandat de la Force intérimaire de sécurité des Nations Unies pour Abyei

Triggs a annoncé que le HCR et ses partenaires continueront de surveiller les informations, soulignant que les équipes et les partenaires des Nations Unies surveillent la situation et fournissent une aide humanitaire aux survivants.

« Nous renouvelons notre appel à assurer une plus grande protection des civils et des personnes déplacées », a déclaré le Haut-Commissaire assistant pour les réfugiés, ajoutant: Nous appelons également la communauté internationale à prendre conscience du caractère urgent de la situation et à continuer d’appuyer les efforts régionaux visant à remédier les causes profondes de la crise.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top