Société

Le Fonds africain de développement fournit 31,2 millions de dollars pour stimuler la nutrition en Éthiopie

Le Fonds africain de développement fournit 31,2 millions de dollars pour stimuler la nutrition en Éthiopie

Le Fonds africain de développement a approuvé une subvention de 31,2 millions de dollars au gouvernement éthiopien pour accroître l’accès aux services nutritionnels multisectoriels pour les enfants de moins de cinq ans, en renforçant l’accès aux services pour une meilleure santé, une alimentation plus diversifiée et plus nutritive, et en améliorant connaissances, attitudes et pratiques en matière d’alimentation, de soins et d’hygiène. Le projet d’approche multisectorielle pour la réduction du retard de croissance (MASReP) ciblera quarante districts ou woredas dans les régions d’Amhara et de Tigré.

Le projet, d’un coût total de 48 millions de dollars, comprend trois composantes programmatiques: le développement d’infrastructures à l’épreuve du climat pour une prestation de services efficace; soutien aux moyens d’existence, production et promotion d’aliments nutritifs; et le renforcement des systèmes institutionnels et le renforcement des capacités.

«En mettant fortement l’accent sur l’utilisation d’un ensemble complet d’interventions multisectorielles systémiques et se renforçant mutuellement pour s’attaquer simultanément aux causes multidimensionnelles du retard de croissance, le projet contribuera de manière significative à la construction de l’infrastructure de matière grise des enfants dans les zones cibles et conduira à une amélioration productivité future », a déclaré Nnenna Nwabufo, directrice générale de la région Afrique de l’Est de la Banque africaine de développement. «Le projet est également une démonstration des efforts de la Banque pour accélérer la mise en œuvre de la stratégie de la Banque pour l’emploi des jeunes en Afrique et pour opérationnaliser la Carte de score de la responsabilité nutritionnelle en Afrique (ANASC) lancée en 2019.»

L’ANASC, un outil de plaidoyer basé sur les données, a été développé par les Leaders africains pour la nutrition, une initiative de la Banque africaine de développement, du Groupe mondial sur l’agriculture et les systèmes alimentaires pour la nutrition, la Fondation Bill et Melinda Gates et l’Union africaine.

  Jumia lance une campagne de Food Festival pour soutenir les restaurants locaux au Kenya

La malnutrition infantile reste un défi de développement important en Éthiopie. Dans la zone cible du projet, près de 50% des enfants de moins de 5 ans souffrent de retard de croissance. Une série de facteurs contribuent à la prévalence de la sous-alimentation, notamment une faible diversité alimentaire et un accès limité à l’eau potable.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top