Economie

Le Fonds monétaire international approuve un plan de financement pour réduire la dette du Soudan

Le Fonds monétaire international approuve un plan de financement pour réduire la dette du Soudan

Lundi, le Conseil d’administration du Fonds monétaire international a approuvé un plan de financement « pour couvrir sa part du programme d’allégement de la dette du Soudan », a déclaré la directrice du Fonds, Kristalina Georgieva, « Cela représente une étape décisive pour aider le Soudan à faire progresser le processus de normalisation de ses relations avec la communauté internationale », a déclaré Georgieva, ajoutant que « le plan repose sur un vaste effort des États membres du Fonds monétaire international, qui comprend l’octroi de subventions en espèces. et contributions provenant des ressources internes du FMI ».

Georgieva n’a annoncé aucun montant, mais fin mars dernier, le Fonds monétaire international et la Banque mondiale ont annoncé que la dette du Soudan s’élevait à environ 49,8 milliards de dollars à la fin de 2019, les deux institutions financières internationales se sont alors entendues sur l’éligibilité du Soudan à l’allégement de sa dette dans le cadre de l’Initiative renforcée en faveur des pays pauvres très endettés.

Georgieva a souligné que l’allégement de la dette du Soudan est « une priorité pour le Fonds monétaire international », ajoutant: « Je suis encouragé par le soutien de nos membres et la reconnaissance des progrès réalisés. » Que les autorités poursuivent leurs efforts de réforme et remplissent les autres conditions stipulées dans l’Initiative renforcée en faveur des pays pauvres très endettés, les États-Unis ont annoncé qu’ils fourniraient une aide financière au Soudan d’une valeur de 1,15 milliard de dollars, en soutien au gouvernement de transition de ce pays.

Le mois dernier, les États-Unis et le Fonds monétaire international ont appelé plus de 20 pays à soutenir pleinement le processus d’allégement de la dette du Soudan, confirmant que Khartoum avait fait des progrès dans la mise en œuvre des réformes au niveau macroéconomique. Cet appel a été lancé lors d’une table ronde tenue dans un espace virtuel et organisée par le secrétaire adjoint américain au Trésor Andy Bucole avec l’envoyé spécial américain au Soudan Donald Booth et comprenant des représentants de plus de 20 pays et du Club de Paris.

  Avec la participation de l'UNESCO, la conclusion du Forum arabo-africain sur l'entrepreneuriat et l'innovation
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top