Economie

[Nigéria] Oilserv adopte la solution SAP pour accroître son efficacité

[Nigéria] Oilserv adopte la solution SAP pour accroître son efficacité

Après une période de croissance rapide et un nouveau contrat de pipeline historique, l’une des sociétés de services nigériennes dans le secteur pétrolier et gazier avait un besoin urgent d’un système d’entreprise de classe mondiale.

L’objectif : une transformation de bout en bout de l’entreprise, en mettant l’accent sur la possibilité pour tous les employés de fonctionner efficacement où qu’ils se trouvent, et l’amélioration de l’efficacité interne et de la visibilité sur la performance globale de l’entreprise, Oilserv, un fournisseur de services intégrés d’ingénierie, d’approvisionnement, de construction, d’installation et de mise en service (EPCIC) dans le secteur pétrolier et gazier, a choisi SAP S/4HANA pour un changement radical de productivité et des performances commerciales accélérées.

Iheanyi Achereke, ICT Manager chez Oilserv, déclare : « Nous voulions déplacer notre charge de travail informatique vers le cloud, avec des basculements multirégionaux et une stratégie de reprise après sinistre pour assurer la continuité des activités à tout moment. Au cœur de cela se trouvait notre mise à niveau vers la plateforme de planification des ressources d’entreprise S4/HANA, leader sur le marché, qui nous a donné un accès complet aux puissantes analyses intégrées de SAP, Oilserv fournit un certain nombre de solutions complémentaires tout au long du cycle de vie des actifs et des programmes dans les segments de marché onshore, offshore et sous-marins du secteur pétrolier et gazier. La société a été constituée en 1992 et a commencé ses activités en 1995.

Achereke dit que l’entreprise avait également besoin d’un outil de gestion de projet commercial qui l’aiderait à gérer tous les projets des clients dans un seul système. « Nous étions confrontés à plusieurs défis avec notre système existant, notamment une incapacité à gérer toutes les activités du projet, à consolider les dates de projet et à déclarer les revenus. De plus, nous devions mieux mesurer et gérer les risques, et améliorer nos activités de gestion du changement».

  1,3 billion de dollars le coût du développement durable en Afrique par an
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top