Economie

IFC et la BAD lancent un programme de soutien aux agricultrices en Côte d’Ivoire

IFC et la BAD lancent un programme de soutien aux agricultrices en Côte d'Ivoire

L’IFC et l’initiative Action de financement positif pour les femmes en Afrique (AFAWA) de la Banque africaine de développement ont annoncé un nouveau programme de partenariat visant à renforcer les capacités professionnelles, les revenus et l’accès au financement de milliers de petites agricultrices ivoiriennes dans le secteur des aliments de base.

Le projet consultatif de trois ans – en consultation avec le gouvernement et les institutions financières de la Côte d’Ivoire, soutiendra 200 organisations d’agriculteurs dirigées par des femmes dans ce pays d’Afrique de l’Ouest. Le projet consultatif IFC-BAD sur les coopératives d’aliments de base dirigé par des femmes vise à aider les organisations largement informelles et les petites agricultrices dans le processus de formalisation. Le soutien du projet offrira une formation sur une variété de pratiques professionnelles, y compris des compétences techniques, commerciales, financières et contractuelles.

Dans le cadre du projet, la SFI et la Banque africaine de développement travailleront directement avec les institutions financières en Côte d’Ivoire, les aidant à mieux comprendre et répondre aux besoins de financement des femmes. En outre, le projet servira de plate-forme pour maintenir la collaboration avec le gouvernement afin d’améliorer l’environnement des affaires pour les coopératives dirigées par des femmes grâce à des réformes juridiques, réglementaires et institutionnelles.

«Ce projet global avec la Banque africaine de développement est une excellente opportunité pour les agricultrices ivoiriennes de créer et de développer leurs entreprises. Un financement abordable et durable pour les femmes est une priorité pour IFC en raison de son potentiel à soutenir les entrepreneurs et leurs familles, ainsi qu’à développer l’économie au sens large», a déclaré Aliou Maiga, directeur régional d’IFC pour l’Afrique de l’Ouest et du Centre, l’agriculture représente environ un quart du PIB de la Côte d’Ivoire et près de la moitié de ses emplois. Les coopératives d’agricultrices du pays n’ont souvent pas accès à la formation et aux compétences financières. De plus, ils n’ont pas accès à la connaissance du marché et aux normes requises, ce qui limite leurs revenus et leurs opportunités de croissance.

  Butane Energy ouvre une usine de GPL à Katsina au Nigeria
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top