Economie

PGS complète la couverture de la marge de transformation de l’Afrique de l’Ouest avec de nouvelles données sur la Côte d’Ivoire

PGS complète la couverture de la marge de transformation de l'Afrique de l'Ouest avec de nouvelles données sur la Côte d'Ivoire

En partenariat avec PetroCi et la Direction Générale des Hydrocarbures, PGS a achevé la phase deux du MegaSurvey en Côte d’Ivoire, ajoutant 9 897 km² en 3D et 24 632 km 2D dans le bassin de Tano, les données des phases 1 et 2 ont été appariées, fusionnées et regroupées sur une grille commune, pour créer un volume unique et continu de 32 310 km² de données de pile complète dans le domaine temporel.

Le dernier MegaSurvey de la Côte d’Ivoire couvre l’extension ouest du prolifique bassin de Tano et couvre deux puits d’exploration récemment forés « Baleine-1X » (Eni) et « Obunu-1X » (Total). Le MegaSurvey est également le long de la récente découverte de champ proche « Eban-1X » d’Eni, qui aurait trouvé du pétrole léger dans une section de 80 m d’épaisseur de grès du Cénomanien, de nombreux systèmes de canaux et de ventilateurs de turbidite du Crétacé supérieur présents dans la zone d’eau profonde orientale sont également révélés sur la nouvelle couverture. La nouvelle couverture MegaSurvey permet d’analyser l’ensemble de la marge de transformation ouest-africaine dans un contexte régional.

Les données PGS 3D le long de la marge couvrent les découvertes existantes, les opportunités d’amorçage et les blocs ouverts disponibles pour l’octroi de licences. Un package promotionnel spécial est disponible qui permet l’exploration d’analogues, l’identification de nouveaux prospects et une analyse détaillée du jeu du plateau aux eaux profondes, le long de toute la marge, cinq horizons régionaux clés ont été liés aux puits et interprétés, ce qui permet de placer la compréhension géologique à l’échelle du terrain dans un contexte à l’échelle du bassin et d’évaluer avec confiance les opportunités de superficies ouvertes.

  Les pays africains enregistreront une forte baisse des cultures de base d'ici 2050, selon un rapport du FIDA

 

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top