Economie

Une banque islamique de financement du commerce signe des accords dans toute l’Afrique

Une banque islamique de financement du commerce signe des accords dans toute l'Afrique

La Société islamique internationale de financement du commerce (ITFC), basée en Arabie saoudite, a signé des accords de financement du commerce d’une valeur de plusieurs dizaines de millions de dollars avec plusieurs pays africains lors de sa réunion annuelle en Ouzbékistan, les accords prévoient un financement des secteurs public et privé, ainsi qu’une assistance technique pour les initiatives d’exportation et de développement des PME, ciblant les industries à forte croissance, notamment l’agriculture, l’énergie et la médecine.

La banque, membre du groupe de la Banque islamique de développement basé à Djeddah, a signé un accord de 330 millions d’euros sur trois ans avec l’État insulaire des Comores pour soutenir la sécurité alimentaire et énergétique en important des produits de base stratégiques, notamment des produits pétroliers, du riz et d’autres denrées alimentaires. L’accord fournira également un soutien au secteur de la santé et un financement des PME et offrira une assistance technique aux projets orientés vers les objectifs de développement national, la banque a également signé plusieurs accords de financement commercial Murabaha pour soutenir les secteurs de la santé, des mines et de l’énergie en Mauritanie. La banque fournira 20 millions de dollars à la SNIM, le deuxième producteur de minerai de fer du continent, et 10 millions de dollars à la CAMEC, une entité gouvernementale qui distribue des médicaments au secteur public. La banque a également renouvelé une facilité existante avec la Somelec, une compagnie d’électricité appartenant à l’État.

Un accord d’octobre 2018 d’une valeur de 1,5 milliard de dollars signé avec le Burkina Faso a également été modifié. L’accord de cinq ans comprend désormais un soutien supplémentaire pour les projets prioritaires dans les domaines de l’agriculture, de la santé et du secteur privé. L’appui comprend l’exportation de produits agricoles et l’importation de produits énergétiques, tels que les produits pétroliers raffinés, le financement de l’importation de médicaments et d’équipements de santé, et la mise en œuvre de programmes d’assistance technique pour les secteurs stratégiques de l’économie nationale.

  Les gouvernements Africains doivent soutenir les marchés immergeant sur le continent

 

800 000 personnes, pour la plupart des Tutsis, sont mortes dans les 100 jours du génocide, les massacres ont commencé après qu’un avion transportant le président rwandais de l’époque, Juvénal Habyarimana, a été abattu le 6 avril 1994, tuant tous ceux qui se trouvaient à bord.

Bogosora a été arrêté deux ans plus tard au Cameroun, où il s’est enfui après que le Front patriotique rwandais, dirigé par Paul Kagame, ait pris le pouvoir dans le pays, il a été inculpé par la Cour pénale internationale en 2008 pour crimes contre l’humanité et pour avoir orchestré l’assassinat de plusieurs personnalités politiques, dont le Premier ministre Agath Oelengimana.

Bogosora a insisté lors du procès sur le fait qu’il avait été victime de la propagande du gouvernement rwandais actuel dominé par les Tutsis.

Le major général de l’armée canadienne Romeo Dallaire, qui commandait les Casques bleus de l’ONU pendant le génocide, a décrit Bogosora comme le « cerveau » des meurtres. Il a ajouté que l’ancien colonel avait menacé de le tuer, pourquoi tant de Rwandais se sont-ils convertis à l’Islam ?

Emmanuel Macron : le président français demande au Rwanda de pardonner le rôle de son pays dans le génocide de 1994

Dans la première étape, Bogosora a été condamné à la réclusion à perpétuité, mais certaines charges lui ont été retirées, après trois ans, et la peine a été réduite à 35 ans, plus tôt cette année, le tribunal a rejeté une demande de libération anticipée. Sa peine aurait expiré à l’âge de 89 ans.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top