Economie

Sun Africa va investir 1,5 milliard de dollars dans les énergies renouvelables en Angola

Sun Africa va investir 1,5 milliard de dollars dans les énergies renouvelables en Angola

L’Angola a signé un protocole d’accord avec le développeur de projets solaires, Sun Africa, et AfricaGlobal Schaffer, basé aux États-Unis, pour un projet de mini-réseau de 1,5 milliard de dollars destiné à fournir de l’électricité solaire et de l’eau potable aux provinces méridionales de Cunene, Namibe, Cuando Cubango et Huíla en Angola.

Lors d’une visite aux États-Unis en septembre, le ministre angolais de l’Énergie et de l’Eau, S.E. João Baptista Borges, accompagné du Président de l’Angola, S.E. João Lourenço, a signé le protocole d’accord lors d’une table ronde sur les investissements en Angola initiée par la Chambre de commerce États-Unis-Angola, les ressources financières du projet seront levées par Sun Africa auprès de l’Export-Import Bank des États-Unis. Prévu pour stimuler le développement économique, le projet verra la création du plus grand projet énergétique de mini-réseau du continent, « L’électrification se fera soit par des solutions conventionnelles avec l’extension des lignes et la construction de sous-stations, soit par l’utilisation de l’énergie solaire. Les États-Unis sont l’un des pays leaders dans l’installation de ces systèmes, principalement dans les régions éloignées, où cette solution est la plus disponible et la plus accessible », a déclaré le ministre Borges.

Le ministre a indiqué que la période d’exécution du projet n’a pas encore été définie, les deux sociétés précisant que la mise en œuvre pourrait intervenir dans deux ans, l’un des objectifs majeurs du projet est de réduire l’écart d’électrification entre le nord et le sud du pays en étendant le réseau électrique national. Au cours de la première phase du programme d’efficacité et d’expansion du secteur énergétique de l’Angola, le gouvernement du pays a reçu un prêt de 530 millions de dollars de la Banque africaine de développement pour transférer une partie de l’approvisionnement en énergie hydroélectrique du nord vers les provinces du sud du pays, pauvres en énergie.

  Davantage de services publics passeront au numérique après la signature d'un accord de financement entre le Rwanda et la France

 

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top