Economie

Chafik, fils du général Chengriha, a volé et passé des milliards de l’Algérie vers l’étranger

Chafik, fils du général Chengriha, a volé et passé des milliards de l'Algérie vers l’étranger

 En Algérie, le dossier de la contrebande d’argent à l’étranger est resté au premier rang des crimes économiques et sociaux qui ont été réduits au silence en raison des sensibilités politiques qu’il soulève et en raison de la position de ses auteurs, en plus de ce qu’il révèle sur les lacunes juridiques en réprimandant les gros contrebandiers et en les laissant faire sans contrôle. Cependant, il semble que l’épaisse glace de silence qui recouvrait ces crimes a commencé à barbouiller après que les dossiers secrets soient sortis à l’extérieur des étagères et des bureaux fermés.

Il est difficile de déterminer un chiffre précis concernant la contrebande de fonds en dehors de l’Algérie, étant donné que les auteurs de ce crime économique et social envers le pays et le peuple travaillent avec diligence pour dissimuler leur action, et souvent ils sont en mesure de le faire, surtout puisque la majorité d’entre eux sont issus des plus hautes personnalités du pays et occupent des positions éminentes qui leur permettent de commettre plus facilement leur crime sans laisser de traces, mais de temps en temps, des noms et des numéros apparaissent ici et là, et des rapports sont émis par tel ou tel parti qui font la lumière sur ce crime.

Le nom qui a fuité des bureaux des services de renseignement est Chafik, le fils du souverain de l’Algérie, le général Chengriha, qui a profité de la position de son père pour faire passer des milliards de dollars d’Algérie, et les sources ajoutent que depuis que les manifestations ont éclaté et à ce jour, 32 milliards de dollars se sont évaporés à la lumière d’une crise financière étouffante sans précédent qui a mis le pays au bord d’une crise cardiaque, les sources ont estimé que l’argent de contrebande était suffisant pour répondre à tous les besoins de l’Algérie au cour de la crise de Corona…

  Comment peut-on guider la transformation économique en Afrique ?

Chafik, le fils du général Chengriha, utilise ses connaissances dans l’armée afin que ses marchandises passent le contrôle effectué par les autorités douanières, très facilement, en adoptant la falsification des permis délivrés, en plus, il gonflait la valeur des importations et diminuait la valeur des exportations pour que les millions de dollars soient hors d’Algérie malgré les contrôles , et ceci en partenariat avec de fausses sociétés en Chine, aux Emirats Arabes Unis et en Afrique du Sud. Par conséquent, Président de l’Algérie Tebboune, vous dites toujours dans vos discours, nous voulons que quelqu’un qui nous aide à récupérer l’argent de contrebande, voici Chafik, le fils du général Chengriha, arrête le et enquête avec lui, et le reste des membres du réseau tombera sauf si vous êtes aussi membre de ce réseau.

 

 

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top