Economie

Les dirigeants d’Afrique et des Amériques conviennent de s’associer pour faire progresser la transformation du système alimentaire

Les dirigeants d'Afrique et des Amériques conviennent de s'associer pour faire progresser la transformation du système alimentaire

La semaine dernière, les dirigeants d’Afrique et des Amériques se sont réunis pour le tout premier sommet ministériel Afrique-Amériques, qui a réuni les ministres de l’agriculture ; hauts fonctionnaires nationaux dans les domaines de l’environnement, de la science et de la technologie; des chefs d’organisations internationales et des représentants du secteur privé de 40 pays sur une plate-forme commune pour discuter de stratégies de collaboration pour faire avancer la transformation du système alimentaire.

Sous le thème « Construire des ponts pour la coopération dans la transformation du système agroalimentaire », les dirigeants sont parvenus à une position commune pour la coopération dans la promotion d’une productivité agricole durable face à la faim et à la malnutrition, le sommet a eu lieu quelques semaines seulement après que l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture a publié son rapport sur l’état de l’insécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde 2022, qui montrait une aggravation de la faim et de la malnutrition en Afrique, stimulée par des défis émergents comme la pandémie de Covid et le changement climatique et la crise financière actuelle. .

Alors que les Amériques sont confrontées à des défis apparemment similaires à ceux de l’Afrique, le sommet ministériel est venu au bon moment pour partager les connaissances et l’expertise que les Amériques utilisent pour garder une longueur d’avance sur leurs objectifs de transformation du système alimentaire. Il s’agit de s’appuyer sur l’élan du Sommet des Nations Unies sur les systèmes alimentaires de 2021 pour faire face aux chocs et aux tensions sur les systèmes alimentaires grâce à un leadership qui reconnaît la nécessité de fournir des résultats aux agriculteurs, aux PME agricoles et aux autres parties prenantes du système alimentaire, « Nous devons exploiter les opportunités offertes par les dernières sciences, technologies et innovations dans les systèmes alimentaires, y compris les progrès de la sélection adaptative, l’économie circulaire, les protéines alternatives ; biologie et chimie », a déclaré le Dr Agnes Kalibata, présidente de l’AGRA.

  L'Égypte prévoit de commencer à acheter du blé avec un financement émirati en janvier
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top