Economie

Exploiter les fonds souverains nationaux pour mieux reconstruire l’Afrique

Exploiter les fonds souverains nationaux pour mieux reconstruire l'Afrique

Le chef de l’Africa Investment Forum, le directeur principal de la Banque africaine de développement, Chinelo Anohu, a appelé à des partenariats stratégiques plus solides et à une plus grande implication des fonds souverains africains pour reconstruire les économies du continent après la pandémie de Covid-19, Anohu a lancé cet appel en prononçant un discours liminaire lors de la troisième réunion de haut niveau du Brown Capital Management Forum pour les fonds souverains africains le 11 août, l’Africa Investment Forum est le premier marché d’investissement en Afrique pour accélérer les transactions qui comblent les lacunes en matière d’investissement en Afrique.

Le Wilson Center, un groupe de réflexion de Washington, DC, a accueilli l’événement de deux jours intitulé Renforcer le rôle des fonds souverains africains dans le système financier international. Depuis son lancement en 2015, le Brown Capital Management Africa Forum a servi de plate-forme aux chefs d’entreprise, décideurs et experts américains et africains pour discuter de l’avancement du développement durable et des relations commerciales, des représentants de 16 fonds souverains africains ont assisté à la réunion, la première tenue en personne depuis 2019. Diverses agences financières internationales, des représentants du gouvernement américain et des membres du corps diplomatique ont également assisté à l’événement, Anohu a déclaré que la crise du coronavirus avait érodé 20 ans de gains de développement en seulement deux ans. « Quarante millions d’Africains ont été poussés dans l’extrême pauvreté, en particulier les femmes et les jeunes, alors que la pandémie a révélé des vulnérabilités systémiques dans les infrastructures physiques et sociales de l’Afrique », a-t-elle déclaré.

  L'Inde et le Cameroun tiennent des consultations diplomatiques sur les moyens d'approfondir les relations économiques bilatérales

La guerre de la Russie en Ukraine a aggravé les effets de la pandémie. La guerre a provoqué une flambée des prix des denrées alimentaires et du carburant. Anohu a souligné que la reprise de l’Afrique nécessitera des investissements dans les infrastructures essentielles d’au moins 1,2 milliard de dollars par an. « L’Afrique ne peut pas se permettre d’être prise au milieu entre des concurrents géopolitiques, ni laissée pour compte », a-t-elle déclaré.

 

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top