Economie

Afreximbank présente un programme national de 3 milliards de dollars pour le Kenya

Afreximbank présente un programme national de 3 milliards de dollars pour le Kenya

Le Kenya devrait bénéficier d’un programme de pays de 3 milliards de dollars de la Banque africaine d’import-export (Afreximbank). Cela a été annoncé lors d’une réunion entre le président du Kenya, Son Excellence le Dr William Ruto, et le professeur Benedict Okey Oramah, président et président du conseil d’administration d’Afreximbank, au cours de la réunion tenue à State House Nairobi, le professeur Oramah a déclaré que la Banque était ravie de l’opportunité de déployer ce paquet de financement dans le cadre de ses efforts pour soutenir le Kenya alors qu’il navigue dans les défis économiques mondiaux sans précédent.

« Nous avons eu une très bonne réunion avec Son Excellence le président Ruto et avons convenu que nous devions réinitialiser les relations entre Afreximbank et le Kenya », a déclaré le professeur Oramah. « La vision et le sens de l’urgence du président Ruto étaient contagieux et nous n’avons pas pu nous empêcher de lui apporter le soutien qu’il mérite », parlant de la réunion, le Dr Ruto a déclaré que l’engagement était fructueux et permettrait au Kenya d’interagir davantage avec l’une des principales institutions de financement du développement en Afrique, une équipe technique issue du gouvernement kenyan et d’Afeximbank devrait commencer à travailler sur la structure du soutien, une équipe technique issue du gouvernement kenyan et d’Afeximbank devrait commencer à travailler sur la structure du soutien.

Une partie importante de l’appui impliquera la création d’un mécanisme d’adaptation au changement climatique au Kenya. Dans ce cadre, Afreximbank mettra en place un financement de 800 millions de dollars américains pour la construction de 100 barrages afin de doubler la superficie irriguée au Kenya, tout en accordant une attention particulière aux régions connaissant des pénuries d’eau en raison de l’impact du changement climatique, dans le cadre de ce programme, le Kenya prévoit de doubler la superficie irriguée des 670 000 acres actuels à 1,4 million d’acres au cours des trois prochaines années. Cela vise à améliorer la production alimentaire du pays, tout en réduisant sa dépendance excessive à l’égard de l’agriculture pluviale.

  La BAD signe un accord de financement de 229,5 millions de dollars pour le projet de l'autoroute Kampala-Jinja

 

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top