Economie

Sommet de Dakar sur la « souveraineté alimentaire » en Afrique

Sommet de Dakar sur la "souveraineté alimentaire" en Afrique

Du mercredi 25 au 27 janvier prochain, la capitale sénégalaise, Dakar, accueillera un sommet sur la souveraineté alimentaire, qui réunira des représentants de nombreux gouvernements, du secteur privé, d’organisations multilatérales et d’organisations non gouvernementales, afin de « soulever le défi croissant de la sécurité alimentaire en Afrique, le programme du sommet, qui sera présidé par le président sénégalais Macky Sall, président tournant de l’Union africaine, comprend des tables rondes, des sessions plénières de haut niveau et d’autres pour préparer une charte pour l’approvisionnement en produits alimentaires et agricoles.

Le Sénégal avait accueilli un sommet similaire en 2015, au cours duquel la date et le thème du deuxième sommet à venir, dit « Sommet de Dakar 2 », étaient proposés dans quelques jours, un communiqué publié par le Groupe de la Banque africaine de développement indique que le sommet, organisé sous le thème : « Nourrir l’Afrique : Souveraineté alimentaire et résilience », cherchera à « mobiliser les ressources gouvernementales, les partenaires au développement et le secteur privé, afin d’exploiter les ressources alimentaires de l’Afrique » et le potentiel agricole, et transformer l’appel en actions concrètes, le communiqué cite le président du Groupe de la Banque africaine de développement, Akinwumi Adesina, appelant à « une coalition mondiale d’efforts à travers l’Afrique, pour libérer son énorme potentiel agricole afin de devenir une destination mondiale pour faire face à la pénurie croissante de denrées alimentaires dans le monde ».

La banque s’attendait à ce que la suppression des obstacles au développement agricole en Afrique, grâce à de nouveaux investissements, fasse passer la production agricole du continent de 280 milliards de dollars par an à 1 000 milliards de dollars d’ici 2030, selon la Banque africaine de développement, nourrir le monde nécessite de changer les systèmes alimentaires mondiaux afin de libérer le potentiel de production alimentaire en Afrique, et l’augmentation de la productivité agricole et de la production alimentaire durable est essentielle pour aider à atténuer le risque de faim.

  Le développeur de logiciels d'entreprise cloud IFS sélectionne Technodyn comme distributeur en Afrique subsaharienne
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top