Economie

La BAD engage 80 millions de dollars dans le projet Ekiti Knowledge Zone au Nigeria

La BAD engage 80 millions de dollars dans le projet Ekiti Knowledge Zone au Nigeria

Au cœur de l’État d’Ekiti au Nigeria, une initiative révolutionnaire prend forme : l’Ekiti Knowledge Zone (EKZ), une étape audacieuse visant à transformer la région en une plaque tournante de l’innovation numérique et de l’économie de la connaissance, la Banque africaine de développement a engagé 80 millions de dollars sous forme de prêt pour ce projet pionnier de zone économique spéciale dirigé par l’État, conçu pour favoriser les liens entre les éducateurs, les chercheurs, les innovateurs, les entrepreneurs et les industries, le tout au sein d’un même lieu.

Le gouvernement de l’État d’Ekiti s’engage à verser 14,8 millions de dollars en financement de contrepartie pour compléter le financement de la Banque pour le projet de 94,8 millions de dollars, en avril 2023, le gouvernement fédéral du Nigeria a conféré le statut de « zone franche » au projet en vertu de la loi sur l’Autorité nigériane des zones franches d’exportation (NEPZA). Cette désignation ouvre une multitude d’incitations pour les investisseurs privés, notamment des terrains sans loyer, des exonérations fiscales et des exonérations de droits d’importation/exportation, alimentant un environnement propice à l’investissement et à l’innovation, s’étendant sur 40 hectares de terrain, l’EKZ vise à catalyser l’entrepreneuriat numérique, en promettant de générer 26 000 emplois et d’injecter 14 millions de dollars par an dans l’économie une fois achevé, le projet implique le développement d’infrastructures de classe mondiale, la création d’un parc de technologies vertes de 20 hectares et la fourniture de routes, d’électricité, d’approvisionnement en eau et d’installations de traitement des eaux usées. Il investira également dans les gens, en particulier dans les jeunes. Avec l’intention de fournir une formation aux technologies de l’information et de la communication à plus de 19 000 jeunes esprits à Ekiti et dans les États voisins, l’EKZ sème les graines de futurs entrepreneurs et chefs d’entreprise.

  Afreximbank et Fiducia s'associent pour promouvoir l'affacturage et le financement de la chaîne d'approvisionnement en Afrique

L’EKZ cherche à attirer des entreprises, notamment des start-ups technologiques, des sociétés d’externalisation de processus commerciaux, des entreprises de fabrication et de production, des instituts de recherche et des opérations de back-office d’entreprise, à s’implanter dans la zone.

 

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top