Economie

KKOG devient la première entreprise à obtenir une licence d’exportation de cannabis au Rwanda

KKOG devient la première entreprise à obtenir une licence d'exportation de cannabis au Rwanda

King Kong Organics Rwanda, une filiale de KKOG GLOBAL, est entrée dans l’histoire en obtenant une licence de 5 ans pour cultiver du cannabis à des fins médicinales sur 5 hectares de terres à Musanze, devenant ainsi la première entreprise locale à le faire. L’investissement de 10 millions de dollars de la société souligne son engagement à libérer le potentiel du marché local, KKOG Rwanda est une filiale de KKOG GLOBAL. – une société américaine constituée en vertu des lois de l’État de Californie, aux États-Unis, dont la mission est de devenir le leader du marché de la culture de cannabis médical sur le continent africain.

La société capitalise sur sa capacité à cultiver du cannabis médical biologique de classe mondiale et à développer des techniques de culture, de multiplication et de sélection des cultures à la pointe de l’industrie. En mettant l’accent sur le continent africain, KKOG Inc. a développé des partenariats clés et des canaux de distribution mondiaux parallèlement à un modèle de développement communautaire local unique qui permet le renforcement des capacités et des opportunités de croissance économique, ses opérations sont réparties dans tous les pays africains, y compris le Rwanda – où la société a aidé le gouvernement du Rwanda (GoR) dans son cadre, mais a également commencé la construction de la première installation de cannabis au Rwanda sur 5 hectares dans le district de Musanze-qui devrait s’achever en mai 2024, en 2010, le ministère de la Santé a proposé une loi autorisant l’utilisation du cannabis à des fins médicales dans le pays. En 2021, le Rwanda a adopté une ordonnance rendant le cannabis légal à des fins médicinales.

  Oran sous le choc : Des commerçants malhonnêtes cachent des produits périmés dans les toilettes !

Bien que le Rwanda ait légalisé la marijuana à des fins médicales, la consommation et la vente de cannabis à des fins récréatives restent illégales dans le pays et le gouvernement rwandais applique des sanctions strictes pour la production, la distribution et la consommation illicites de cannabis, par exemple, le Rwanda Development Board (RDB) a déclaré qu’il veillerait à ce que la croissance du cannabis ne puisse en aucun cas s’échapper de la ferme pour aller sur le marché intérieur ou chez les mauvais utilisateurs.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top