Economie

Le Sénégal rejoint le club des pays producteurs de pétrole avec le démarrage de la production de son premier projet offshore

Le Sénégal rejoint le club des pays producteurs de pétrole avec le démarrage de la production de son premier projet offshore

L’australien Woodside Energy Group a annoncé le démarrage de la production de son premier projet offshore au Sénégal, faisant entrer le pays dans le club des pays producteurs de pétrole, la PDG de Woodside, Meg O’Neill, a déclaré que l’extraction du pétrole du champ de Sangomar représente « un jour historique pour le Sénégal et Woodside », le décrivant comme une étape importante, la plate-forme flottante est située à environ 100 kilomètres des côtes et dispose d’une capacité de stockage de 1,3 million de barils. La part de Woodside dans le projet en eaux profondes s’élève à 82%, tandis que la société sénégalaise Petrosen détient le pourcentage restant.

La découverte de gisements de pétrole et de gaz en 2014 a suscité de grands espoirs pour ce pays en développement, car la société énergétique nationale Petrosen s’attend à ce que ce secteur génère plus d’un milliard de dollars par an au cours des trois prochaines décennies.

Le directeur général de Petrosun, Thierno Lee, a déclaré que le démarrage de la production représente une « nouvelle ère » pour l’industrie et l’économie du Sénégal, ajoutant : « Nous sommes dans une meilleure position que jamais en termes d’opportunités de croissance, d’innovation et de développement économique et social pour notre nation. » Le développement du champ de Sangomar comprend le forage de 23 puits, dont 21 ont été forés à ce jour, même si la production du Sénégal sera inférieure à celle de grands pays comme le Nigeria, le secteur pétrolier et gazier devrait générer des milliards de dollars de revenus et contribuer au renforcement de l’économie.

  Les répercussions économiques de Covid 19 au Sénégal

Le Sénégal dispose également d’un projet de gaz naturel liquéfié à sa frontière avec la Mauritanie, dont la production devrait démarrer au troisième trimestre, le grand projet Tortue Ahimim LNG, auquel participent la société britannique BP, l’américain Kosmos Energy, la société pétrolière et gazière mauritanienne SHM et Petrosen, vise à produire environ 2,5 millions de tonnes de gaz naturel liquéfié par an, le projet constitue une étape importante dans le secteur énergétique du pays, même si la production de combustibles fossiles du Sénégal ne sera pas aussi importante que celle de grands producteurs comme le Nigeria.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top