Economie

Les entreprises angolaises cherchent à exploiter les ressources naturelles pour diversifier l’économie du pays

Les entreprises angolaises cherchent à exploiter les ressources naturelles pour diversifier l'économie du pays

La diversification de l’économie est l’un des défis les plus importants auxquels l’Angola est confronté, et grâce aux ressources dont le pays regorge, les hommes d’affaires et les petites entreprises cherchent à utiliser ce document pour aller de l’avant, le programme «Business Angola» met en lumière l’une des idées qui a vu le jour et qui a contribué à améliorer la production locale et à créer des emplois.

La destination était à la périphérie de Huambo, au sud de la capitale, Luanda, où les forêts d’eucalyptus dominent la région, attirant l’attention de la petite entreprise, Habitech, qui a travaillé pour l’exploiter, cette végétation dense exploitait autrefois le bois de chauffage des trains à vapeur à Benguela, mais aujourd’hui l’abondance de ces arbres contribue à répondre aux besoins de l’industrie du meuble pour la société « Happytech ».

«Nous possédons ces eucalyptus en grande quantité. Cela nous a incité  à en profiter d’une autre manière. La solution était de produire du mobilier scolaire en bois d’eucalyptus», explique le PDG de l’entreprise, Fleisperto Cabama, l’entreprise s’efforce de fournir aux écoles le mobilier dont elles ont besoin, mais elle travaille à la fabrication pour d’autres secteurs tels que le logement.

«Nous avons une ligne de production de portes et de fenêtres pour soutenir les entreprises de construction locales et nationales en Angola. Ainsi que le secteur de la restauration avec des tables et des meubles. Même le secteur hôtelier», déclare le directeur général de l’entreprise, Garciano Paiva.

Happytech travaille avec les communautés locales pour acheter de l’eucalyptus pour ses produits, s’engage également dans la gestion durable des forêts et, en échange de la vente de ses produits, Habitech fait pousser plus d’arbres, les travailleurs d’Habitech sont fiers de leur travail et de leur contribution au développement de l’économie du pays, notamment pendant la période de l’épidémie qui a vu la fermeture d’un grand nombre d’entreprises.

  La Namibie aspire être le premier pays à zéro émission d'Afrique

Habitech a également contribué à stimuler la production locale au milieu de la pandémie, ce qui permet à l’économie du pays de se diversifier et a contribué à réduire la dépendance aux importations tout en créant de nouvelles opportunités d’emploi.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top