Economie

L’Angola et la Zambie concluent un accord de 5 milliards de dollars sur les oléoducs

L'Angola et la Zambie concluent un accord de 5 milliards de dollars sur les oléoducs

L’Angola, membre de l’OPEP, a signé un protocole d’accord de 5 milliards de dollars avec son voisin à l’est, la Zambie, pour étudier la construction de produits pétroliers et de gazoducs entre les deux pays.

Selon le Ministre angolais du pétrole, Diamantino Azevedo, les études de faisabilité pourraient prendre deux ans. Une fois qu’ils seront terminés, les deux gouvernements prendront la décision finale concernant la construction des pipelines, a déclaré le ministère angolais du Pétrole dans un communiqué après la signature de l’accord.

Si le projet passe à la construction, il créera entre 12 000 et 14 000 emplois dans les deux pays, tandis que les activités d’entretien et d’exploitation des pipelines créeront 4 000 emplois permanents en Angola et en Zambie, a indiqué le ministère angolais du Pétrole.

Les pipelines devraient transporter de l’essence, du diesel, du kérosène et du gaz d’Angola vers la Zambie une fois achevés.

« Cet accord marquant mettra fin à un processus de négociation complexe vieux de plus de 10 ans qui conduira à un carburant moins cher pour la Zambie », a déclaré l’ambassadeur de Zambie en Angola, Lawrence Chalungumana, tel que porté par l’agence Anadolu.

La société pétrolière d’État angolais Sonangol et la société d’État zambien IDC seront des partenaires stratégiques dans le projet d’oléoduc, a déclaré Chalungumana, cité par The Zambian Observer, selon l’ambassadeur, le projet de pipeline devrait coûter environ 5 milliards de dollars.

L’Angola augmente actuellement sa capacité de raffinage en construisant trois raffineries d’une capacité totale de 400000 barils par jour (b / j) et en multipliant par trois la capacité de raffinage d’une raffinerie opérationnelle, rapporte The Zambian Observer, notant que toute la nouvelle capacité de raffinage deviendra membre de l’OPEP. L’Angola devient un producteur de produits pétroliers plus raffinés qu’il n’en consomme. Le carburant excédentaire sera transporté vers la Zambie et d’autres pays voisins de la région, la Zambie dépend du cuivre pour une grande partie de ses revenus d’exportation, mais elle dépend des importations pour l’approvisionnement en carburant.

  Le Fonds africain de développement accorde un prêt de 4,25 millions de dollars au Lesotho
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top