Politique

Le peuple algérien, nous voulons simplement un État civil comme le reste du monde

Le peuple algérien, nous voulons simplement un État civil comme le reste du monde

Malgré la répression du régime des généraux, la mobilisation sur les réseaux sociaux a réussi à faire descendre des milliers d’Algériens dans les rues des plus grandes villes du pays, notamment Alger, où elle a soudainement retrouvé son élan public au plus fort du mois de Ramadan.

Tous les renforts de sécurité qui ont bouclé toutes les entrées de la capitale pendant 3 jours n’ont pas réussi à empêcher les manifestants de reprendre leurs marches précédentes, en plus les messages d’avertissement des dirigeants de l’armée n’ont pas plus résolu le chaos, et même les décisions politiques annoncés par le président Abdelmadajid n’ont pas pu pousser le peuple à renoncer à poursuivre les manifestations.

En effet, les militants ont continué à manifester le 116eme vendredi du Hirak populaire pacifique qui a été lancé le 22 février de l’année 2019 dans de nombreux Wilayas du pays le dernier vendredi du mois de Ramadan pour cette année pour exiger un changement radical de régime.

Dans la capitale, qui est témoin des plus grands rassemblements chaque semaine, les manifestants ont afflué vers le centre de la capitale directement après la prière du vendredi, où le jeûne et le climat  relativement chaud n’ont pas empêché les citoyens de tous âges de renouveler les revendications et soulever des slogans appelant à la mise en place d’un véritable système démocratique dans le pays et à ce que les Algériens aient un État civil comme le reste de la population mondiale, les manifestants ont également exigé l’indépendance de la justice et la liberté de la presse, ainsi que la libération des détenus et la cessation des arrestations arbitraires des militants.

  Attaque avec un engin explosif improvisé au nord-ouest du Bénin

 

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top