Politique

Mali: les Nations Unies condamnent fermement les amputations de civils à Gao

Mali: les Nations Unies condamnent fermement les amputations de civils à Gao

La Mission des Nations Unies au Mali (MINUSMA) a fait part de ses graves préoccupations concernant les cas d’amputation des mains et des pieds d’au moins trois civils dans la région de Gao survenus au début du mois, dans un communiqué publié jeudi, la mission a rapporté que les trois victimes, des bandits présumés, avaient été arrêtées par des membres présumés de l’Etat islamique dans le désert du Sahara, dans le village de Tin-Hama, dans le district d’Ansongo.

Le chef de la Mission multidimensionnelle intégrée des Nations Unies pour la stabilisation au Mali, Alqasim Wayne, a déclaré: << Les châtiments corporels que les groupes armés appliquent en dehors de tout cadre juridique constituent une grave violation des droits de l’homme, y compris du droit de tout être humain à un droit procès équitable devant un tribunal spécialement formé Régulier, «nous avons une forte dette de cet acte honteux».

«La loi financière punit spécifiquement ces violations», a ajouté M. Wayne, qui est également le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU au Mali, ces développements nous rappellent les horreurs de la crise de 2012 et doivent attirer l’attention de tous les acteurs de la lutte contre l’impunité au Mali, comme l’a indiqué la MINURSO dans sa dernière déclaration, la mission de l’ONU, qui œuvre au renforcement de la lutte contre l’impunité sous toutes ses formes auprès des autorités financières, a indiqué que << les atteintes à l’intégrité physique et les traitements cruels, inhumains et dégradants ne constituent en aucun cas une solution acceptable au regard du droit international et sont pas des actions constructives pour la justice et la paix ».

  La Chine déclare son opposition aux sanctions américaines contre l'Éthiopie

Wayne a conclu: « Je réitère la disponibilité de la mission de l’ONU à soutenir les enquêtes en cours des autorités financières pour lutter contre l’impunité et faire en sorte que les auteurs de ces actes soient traduits en justice », la Mission des Nations Unies pour le maintien de la paix au Mali (MINUSMA) mène actuellement une série d’enquêtes sur ces faits et allégations de violations graves des droits de l’homme, et poursuit ses efforts pour protéger les civils en déployant d’importantes ressources de sécurité dans les zones concernées, comme le stipule son mandat.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top