Politique

Les généraux mettent l’honneur de l’Algérie aux enchères publiques

Les généraux mettent l'honneur de l'Algérie aux enchères publiques

De nombreux analystes politiques ont estimé que les consultations et rencontres menées par le régime des généraux avec les dirigeants des de français et russes, et qui sont en conflit d’intérêts et d’influence, représente en fait une vente aux enchères pour vendre l’Algérie à celui qui paie le plus.

En effet, la France considère l’Algérie faisant partie de ses anciens empires et le peuple algérien comme esclave de ses maîtres français. Quant à la Russie, elle considère l’Algérie comme une partie des pays communistes qui lui sont subordonnés et soumis à ses ordres, et que les généraux algériens, comme les généraux libyens, égyptiens et syriens, ne sont que les gardiens de ses intérêts …

Tout le monde veut sa part de l’Algérie, alors les généraux ont vendu le pays en échange de rester au siège du pouvoir et ont annoncé une vente aux enchères publique pour vendre, louer ou investir une superficie de 2 millions de kilomètres carrés de terres, y compris ce qu’elle contient et ce qu’il y a dessus de tout ce qui vit et bouge sur sa surface, dans ses profondeurs ou dans son espace aérien, pour ceux qui le souhaitent parmi les investisseurs étrangers avec des remises spéciales pour les premiers candidats de nationalité américaine, russe et française. En tout lieu ou temps que le demandeur choisit d’offrir, que ce soit dans un palais, un centre touristique, une chambre d’hôtel, ou autour d’une table de café sur une plage ensoleillée par une communication directe ou par médiateurs autorisés (généraux), à condition que cela se fasse discrètement, pour des raisons que vous connaissez, c’est que les médias des généraux font la propagande au peuple qu’ils sont les protecteurs de l’Algérie…

  Pourquoi l'Algérie combat le projet de gazoduc Niger-Maroc

Et en fin de compte, les décisions de Tebboune confirment que ses concessions politiques et économiques s’adressent spécifiquement aux pays qui le soutiennent sur des secteurs et des installations que les Algériens ont toujours considéré comme «à ne pas vendre » ou «de nature souveraine» sont devenus un processus habituel qui non seulement conduit à l’éclosion continue du rôle régional de l’Algérie, mais porte également atteinte aux droits des générations futures en termes d’héritage et de ressources. En fait, les généraux ne traitent pas la France comme un ennemi et ancien colonialiste, mais comme un garant stratégique, sécuritaire et militaire pour l’Algérie.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top