Politique

Le barrage de la Renaissance…Le Soudan met en garde contre l’entraînement de la région dans des conflits dangereux

Le barrage de la Renaissance...Le Soudan met en garde contre l'entraînement de la région dans des conflits dangereux

L’Égypte a déclaré que tout remplissage du barrage de la Renaissance par l’Éthiopie sans parvenir à un accord équitable avec les pays en aval est inacceptable. Le Soudan a également mis en garde contre le fait d’entraîner la région dans des pièges, tandis que l’Éthiopie a confirmé qu’aucune puissance ne peut changer ses positions sur le barrage, le ministre égyptien des Ressources en eau et de l’Irrigation, Mohamed Abdel-Aty, a déclaré que toute action concernant le barrage de la Renaissance sans parvenir à un accord juridique juste et contraignant, et sans coordination avec les pays en aval ; l’Egypte et le Soudan, est un acte unilatéral rejeté.

Au cours d’une réunion de dialogue avec les représentants des gouverneurs et la coordination des partis de la jeunesse et des politiciens, Abdel-Aty a affirmé le souci de l’Égypte de mener à bien les négociations et son adhésion à ses principes de préservation de ses droits sur l’eau et de réalisation du bénéfice de tous dans tout accord concernant le barrage, pour sa part, Al-Azhar Cheikh Ahmed Al-Tayeb a déclaré – lors d’un discours enregistré pour lui – que la revendication de propriété de certaines ressources naturelles et la tyrannie en les éliminant nuisent à la vie d’autres pays ; Un phénomène dangereux.

Al-Tayyib a estimé que quiconque tolère cela est un injuste et un agresseur.Les autorités responsables aux niveaux local, régional et international doivent protéger les droits des personnes de sa tyrannie, comme il l’a dit, pour sa part, la ministre soudanaise des Affaires étrangères Maryam Al-Sadiq Al-Mahdi a mis en garde contre ce qu’elle a appelé l’intransigeance de l’autre partie concernant le barrage de la Renaissance ; Cela pourrait conduire la région dans des écueils, selon un communiqué du ministère soudanais des Affaires étrangères.

  Kenya...Un responsable de l'ONU met en garde contre la faim alors que la crise de la sécheresse s'aggrave dans le pays

Al-Mahdi a confirmé – lors d’une réunion avec le ministre marocain des Affaires étrangères Nasser Bourita par liaison vidéo – que le Soudan cherche à résoudre pacifiquement les différends sur le barrage par le biais de la médiation de l’Union africaine.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Les plus lus

To Top