Politique

Le plan diabolique des généraux algérien pour avoir les commissions sur les ventes d’armes en dépit de la souffrance du peuple

Le plan diabolique des généraux algérien pour avoir les commissions sur les ventes d'armes en dépit de la souffrance du peuple

Malgré les fluctuations des prix du gaz et du pétrole et la crise du Coronavirus, les généraux algériens ont montré leur détermination à aller de l’avant avec l’aventure de l’achat d’équipements militaires usés dans la mesure où l’Algérie pourrait devenir le plus grand entrepôt de ferraille d’armes russes, chinoises et iraniennes. C’est pourquoi le régime des généraux en Algérie a annoncé une réduction des importations denrées alimentaires et des équipements de santé, de 41 à 31 milliards de dollars ainsi qu’une réduction de 30 % des dépenses du budget de fonctionnement mais sans toucher les accords d’achat d’armes de ferraille, qui, si les généraux les annulaient, cela permettrait à l’Algérie d’économiser environ 30 milliards de dollars par an…
La revue hebdomadaire russe  » Nezavisimoye Voyennoye Obozreniye « , a rapporté que l’Algérie a récemment conclu d’énormes accords pour acheter des armes et du matériel militaire russes, y compris des avions espions et des bombes guidées. Le journal a ajouté que l’Algérie conclura également des accords avec la Chine et l’Italie à une époque où l’Algérie souffre de plusieurs problèmes et défis économiques et sociaux dangereux, notamment l’effondrement de la valeur du dinar et la fuite des investisseurs, et toutes ces calamités sont confrontées par l’ignorance des décideurs, les généraux.
Pour les généraux, l’armement est devenu une affaire purement commerciale, et non pas militaire, car la conclusion de plus d’accords signifie des commissions plus importantes pour les courtiers, les généraux et l’establishment militaire qui défend cette approche, malgré la crise épidémiologique que connaît le monde et qui a contribué à une crise économique en Algérie en éludant des milliards de dollars du trésorerie du pays.
C’est pourquoi le citoyen algérien se demande pourquoi les milliards d’achats de ferraille russe ne sont pas destinés à prendre soin du citoyen algérien et à être investi dans des secteurs sociaux tels que éducation, santé et logement, au lieu de les dépenser pour acquérir des armes, résoudre les problèmes des entreprises russes et les sauver de la faillite.

  Exclusif : le fils du général algérien Chengriha est impliqué dans le détournement de plusieurs milliards
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top