Politique

La CEDEAO tient un sommet extraordinaire pour discuter de la situation en Guinée

La CEDEAO tient un sommet extraordinaire pour discuter de la situation en Guinée

 La Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) tiendra jeudi prochain un sommet extraordinaire sur la situation en Guinée, les soldats des forces spéciales ont évincé le dirigeant de longue date de la Guinée, Alpha Condé, et dissous son gouvernement dimanche, ce qui a incité la CEDEAO à exiger le retour de l’ordre constitutionnel et à menacer de sanctions.

Le chef du coup d’État a clairement indiqué dans un discours qu’un gouvernement d’union nationale sera formé pour gérer le processus de transition politique, sans préciser la période de consultations ni la période de transition, le lieutenant-colonel Mamadi Domboya a souligné que les responsables de l’ancienne autorité ne seraient pas poursuivis.

Les Forces spéciales, dirigées par Mamadi Domboya, ont annoncé dimanche matin l’arrestation du président Condé, la suspension de la constitution et la fermeture des frontières terrestres pendant une semaine.

Plus tôt dimanche, l’Union africaine a demandé la libération du président guinéen Alpha Condé, après son arrestation par les forces spéciales de l’armée, condamnant la prise du pouvoir par la force dans le pays.

Le porte-parole de l’armée en Guinée a annoncé la réouverture des frontières aériennes aux vols commerciaux et l’ouverture des frontières terrestres du pays, au deuxième jour après le coup d’État du colonel Mamady Doumbia contre le président Alpha Condé, des témoins oculaires ont évoqué le retour du calme dans la capitale ghanéenne, Konkari.

Pas de chaos, pas de morts, dit un habitant de Koza, dans la banlieue de Conakry.Les putschistes cherchent d’abord à prouver leur légitimité.

Les habitants de la capitale, Conakry, sont sortis après que le colonel Mamady Doumbia a annoncé l' »arrestation du président Alpha Condé » dimanche matin, et des vidéos sur les sites de réseaux sociaux ont montré « des jeunes errant dans les rues et scandant des phrases pour exprimer leur joie face à la chute de Condé ».

  Le Mali soumet une nouvelle proposition à la CEDEAO pour prolonger la période de transition de 24 mois

Le coup d’État contre Condé, qui a réussi un troisième mandat présidentiel l’an dernier, après avoir modifié la constitution, a provoqué des réactions internationales et régionales de rejet, et a appelé les pays de France, de Turquie, des États-Unis d’Amérique, de l’Union européenne et des Nations unies , pour « libérer Alpha Condé » et rétablir le statut constitutionnel.

Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top