Politique

Pourquoi les généraux algériens ont placé plus 163 000 barrages de police à travers le pays ?

Pourquoi les généraux algériens ont placé plus 163 000 barrages de police à travers le pays ?

En raison de la crainte des généraux d’une révolution en Algérie, les services de sécurité, notamment la gendarmerie et la police, s’apprêtent à approuver un nouveau plan de sécurité qui s’appuie sur des barrages de la Gendarmerie nationale et de la police pour lutter contre les manifestations et les rassemblements en Algérie. Ce nouveau plan portera le nombre de barrières de sécurité qui se perchent sur les poitrines des Algériens, notamment en Kabylie, pour dépasser les 163 000 entre permanant et mobile sur l’ensemble du territoire de l’Algérie.

Une source de sécurité a déclaré à « Notre Site » que les principales et les grandes villes, avec leur tête la capitale, Alger, où des barrières de sécurité sont déployées, beaucoup d’entre elles commenceront à être installées, bien qu’elles entravent la circulation, après qu’il a été décidé de concentrer les services de sécurité, notamment la gendarmerie et la police, afin de contrôler la sécurité.

Les chiffres indiquent que le nombre de barrières de sécurité a augmenté de façon records, sur les routes depuis 2019, de 19 534 points de contrôle de sécurité à 163 977 en 2021, et des Wilayas les plus ciblés par les barrières de sécurité « étouffantes » sont la région de Kabylie, où les postes de contrôle se déploient de façon arbitraires à toutes les entrées et sorties de ses communes, créant des embouteillages quotidiens dans lesquels les Algériens perdent la moitié de leur vie et leur causent des maladies psychologiques, bien que le prétexte des autorités pour étouffer les Kabyles avec des barrières de sécurité est la prévention et la sécurité, la raison principale est due à la peur des généraux de la révolution berbère en Algérie.

  Le Mali accuse la France de « duplicité, espionnage et déstabilisation »
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top