Société

Malgré le gaz et le pétrole, les infrastructures en Algérie sont les pires au monde

Malgré le gaz et le pétrole, les infrastructures en Algérie sont les pires au monde

L’Algérie a chuté au classement mondial en termes de qualité des infrastructures de la 99éme à la 115éme, cela est dû, selon le rapport publié par l’autorité « Davos », à la poursuite de l’évaluation négative de l’indice des infrastructures de transport en Algérie, malgré que l’Algérie est un pays très riche en gaz naturel, le pétrole et l’or.

Le rapport sur la compétitivité mondiale publié par le Forum économique mondial (Davos) est basé sur l’estimation de l’état des infrastructures dans chaque pays séparément sur l’état des routes, des voies ferrées, des ports et des aéroports, en plus des centrales électriques et du réseau de communication, le rapport a souligné une baisse notable de la qualité de l’infrastructure dans les pays sous le règne d’un régime militaire.

Le rapport a montré que l’Algérie se classait à la 115eme place sur un total de 138 pays dans l’indice de facilitation du commerce mondial en donnant à l’Algérie un score de 2,6 sur 7.

En effet, le rapport dépend dans sa classification de quatre sous-indicateurs : accès au marché, gestion des frontières, infrastructure de transport et de communication, capacité du gouvernement à fournir l’environnement réglementaire et de sécurité approprié.

Cependant, ce qui est remarquable dans le rapport, c’est son évaluation négative de l’indice des infrastructures de transport en Algérie, malgré les énormes enveloppes financières qui ont été fournis pour son développement au cours des années précédentes, le forum évalue cet indicateur sur la base de 3 autres facteurs : la qualité des infrastructures, alors que l’Algérie a reçu une note de 2,7 sur 7 pour l’étendue et la qualité des services de transport et une note de 2,5 sur 7 pour l’étendue de l’utilisation des technologies de l’information et de la communication dans le commerce extérieur.

  La Namibie signale une épidémie de "fièvre hémorragique de Crimée"
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top