Politique

Le Cap-Vert élit un nouveau président dont la mission est de corriger le cours de l’économie

Le Cap-Vert élit un nouveau président dont la mission est de corriger le cours de l'économie

Les électeurs du Cap-Vert ont voté dimanche pour un nouveau président chargé de corriger son économie dépendante du tourisme après que la pandémie de COVID-19 a réduit la croissance, sept candidats sont en lice pour remplacer l’un d’entre eux, Jorge Carlo Fonseca, limité à deux mandats présidentiels, mais la vraie compétition n’en oppose que deux : Carlos Vega du Mouvement pour la démocratie dirigé par Fonseca, du centre-droit, et José Maria Neves du Parti africain pour l’indépendance du Cap-Vert, un parti de gauche.

Tous deux sont d’anciens premiers ministres. Vega, 72 ans, a servi entre 1991 et 2000, tandis que Neves, 61 ans, a occupé le poste de 2001 à 2016, le Cap-Vert est un archipel d’îles de l’océan Atlantique au large de la côte ouest de l’Afrique et l’une des démocraties les plus stables du continent, les responsables du processus électoral ont commencé à compter et à compter les votes peu après la fermeture des bureaux de vote à 18h00 heure locale (19h00 GMT). Les résultats préliminaires sont attendus ultérieurement, l’économie est le problème dominant, après que les fermetures de frontières pendant la pandémie ont fermé les plages et les montagnes du Cap-Vert aux arrivées de touristes, entraînant une contraction de la croissance du PIB de 14% en 2020. Elle devrait atteindre près de 6% cette année.

Alors le candidat du Parti africain pour l’indépendance du Cap-Vert, José Maria Neves, a remporté les élections présidentielles qui se sont tenues  dans cet archipel, selon des résultats provisoires, Neves, professeur d’université et ancien Premier ministre, de 2001 à 2016, a reçu 51,5% des voix, la majorité absolue devant être élue au premier tour, après le dépouillement de 97% des voix, ainsi, Nafees devance son principal challenger, Carlos Vega, du parti de centre-droit, le Mouvement pour la démocratie, Vega, 72 ans, ancien Premier ministre de 1991 à 2000, a obtenu 42,6 % des voix, le taux d’abstention était de 51,7% des inscrits à ces élections, auxquelles 7 candidats ont participé.

  Le président de la Guinée équatoriale organise un vote pour prolonger son règne pour un sixième mandat
Ajouter un commentaire

Leave a Reply

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Les plus lus

To Top